FEMMES DE SOLDATS

"Ils sont là, nous les soutenons; ils partent, nous assumons."

       Sortant de chez Madame « Tom » Morel, la veuve du héros des Glières de 1944, j'ai rencontré la jeune épouse d'un officier parti, une fois de plus, en «Opération Extérieure».
       Cette coïncidence a déclenché chez moi un déclic. En effet, j'avais, depuis longtemps, envie de consacrer un livre aux femmes de soldats. Ayant vu beaucoup d'entre elles à la tête de leur famille, veuves de guerre ou épouses d'un mari toujours absent, j'ai conçu pour elles une vive admiration. (Elles récusent le titre «Mères Courage»... et pourtant. . . )
       Or, si des milliers d'ouvrages ont été écrits sur les soldats, études de sociologie militaire et biographies des grands Capitaines, rien de tel n'a été fait, à ma connaissance, pour mettre en lumière le rôle des femmes de soldats. Leur vie reste fréquemment méconnue, alors qu'elle est toujours pleine d'abnégation, souvent douloureuse, quelquefois héroïque.
       Par expérience personnelle, je voulais également démentir le proverbe qu'on me répétait à la popote quand j'étais sous Lieutenant: « Un officier qui se marie perd 50 % de sa valeur ! ». Nous sommes beaucoup à penser maintenant le contraire...
       J'ai tenu à réaliser mon projet d'autant plus, qu'en cette époque de sinistrose, je crois nécessaire de donner des exemples aux jeunes.
       J'ai choisi de le faire sous la forme d'un recueil de cent témoignages pour l'Histoire de femmes de soldats de diverses générations....


       Né en 1923, le général Jean Delaunay fait partie de cette génération d'officiers qui a vécu en direct à l'adolescence, l'exode et l'humiliation de 1940. Ils ont, en conséquence, choisi de préparer Saint-Cyr sous l'Occupation, fait leurs premières armes à la Libération et ont été très marqués par les guerres d'Indochine et d'Algérie, où ils ont laissé plus d'un tiers des leurs.
       Chef d'état major de l'armée de terre de 1980à 1983, il fonde en 1986 l'association France-Valeurs, dont il est toujours président.




Photos de couverture :
- Mariage récent d'officier. (photo coll.part.)
- Remise de la Légion d'honneur à titre posthume, du lieutenant Jacques Vallin à sa soeur Denyse.
Sidi-bel-Abbès 1949.
En 1950, elle épouse Franck des Essars, un camarade de Jacques. Il sera tué en 1951 au Tonkin.
Denyse des Essars est veuve depuis 53 ans.
(Photo Légion étrangère).