http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Un héros méconnu
24/10/2007
       Quand j’étais enfant, notre maison familiale de la Nièvre jouxtait une ferme où travaillait un ouvrier agricole de nationalité belge qui vivait assez misérablement, comme beaucoup d’autres à l’époque, dans des conditions d’hygiène inacceptables aujourd’hui. Cet homme, sans famille, travailla quelque temps sur place puis tomba malade et mourût, littéralement sur la paille. J’étais allée à son enterrement avec quelques personnes du voisinage. On l’inhuma modestement dans un coin du cimetière sous une simple croix de bois ...

       Près de 50 ans plus tard, à ma grande surprise, je viens d’être invitée dans ce village à une cérémonie officielle en l’honneur d’un “Compagnon de la Libération”. C’était l’ouvrier agricole dont je me souvenais. Par cette cérémonie très émouvante, nous avons découvert la réalité de la vie de cet homme qui ne nous avait jamais parlé de ses exploits de légionnaire pendant la guerre. Le Sous-préfet de Cosnes-sur-Loire, représentant le préfet de Nevers, plusieurs généraux, les associations d’anciens combattants belges et français avec leurs drapeaux, les enfants des écoles très impressionnés, étaient là, pour honorer sa mémoire, au milieu d’une grande assistance dont quelques rescapés de l’odyssée de la France Libre.

       Quelle joie et quelle émotion pour moi d’avoir été témoin de la réhabilitation de cet homme, Compagnon de la Libération, un héros méconnu dans son village.
Marie Christine

***

Maurice Bonté est né le 22 septembre 1904 à Zonnebeke (Belgique).

Ouvrier agricole, de nationalité belge, il s'engage dans la Légion étrangère.

Il participe à la campagne de Norvège (combats de Narvik et de Bjervik) au printemps 1940.

Evacué en Grande-Bretagne avec le corps expéditionnaire commandé par le général Béthouart, il choisit de continuer le combat dans les rangs de la France libre dès juillet 1940.

Avec la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE), il est de toutes les opérations : Dakar, Erythrée, Syrie, Libye (Bir-Hakeim), Egypte, Tunisie, Italie et France.

Blessé une première fois à la cheville par éclat d'obus lors des combats d'El Alamein en Egypte le 23 octobre 1942, il panse des camarades blessés et en aide un autre à rejoindre les lignes.

Promu au grade de sergent en septembre 1944 lors de la campagne de France, Maurice Bonté se distingue dans les Vosges. Le 4 octobre, faisant preuve du plus grand sang-froid, il arrête plusieurs contre-attaques de l'ennemi, qui s'était approché à portée de grenade et est blessé une deuxième fois.

Il termine la guerre comme sergent et s'installe dans la Nièvre comme ouvrier agricole.

Maurice Bonté est décédé le 24 août 1958 à Cosnes-sur-Loire dans la Nièvre où il a été inhumé.

• Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939/45 (3 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Libye", Bir-Hakeim", "Tunisie"
• Médaille du Levant
• Médaille des Blessés

La 13ème DBLE
La Liste des Compagnons de la libération
Le Compagnon Maurice Bonté
haut de la page
Retour