http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Un aspect positif du colonialisme
« Tête haute »
29/08/2007
       Memonna est grand reporter à la télévision nationale. Elle intervenait encore récemment au journal télévisé de 20 heures au sujet du Moyen-Orient.
       De l’Afghanistan au Kosovo, du Darfour aux Balkans, dans toutes les poudrières actuelles, elle recherche et transmet l’information en direct.
      Elle n'a peur de rien et son courage lui a valu la Légion d'honneur.
      Sa vie aventureuse actuelle est à l'image de sa jeunesse.
      Elle est née à la Réunion, métisse, fille naturelle d’une courageuse maman blanche, catholique, et d'un père indien, musulman, qui a abandonné ses enfants. Elle a connu la misère et la faim pendant toute son enfance et n'a réussi à s'en sortir que grâce à un mélange extraordinaire de volonté, d'énergie vitale, d'intelligence et de travail acharné. Jeune bachelière, engagée dans des études de droit, elle a eu la chance d'être tôt remarquée par la télévision locale qui cherchait à diversifier son recrutement. Cela lui a permis de se faire d’abord un nom dans son île, comme présentatrice de TV, puis de percer dans son milieu où, pourtant, on ne lui a pas fait de cadeaux… Elle a fini par venir en métropole où elle a continué, sur le terrain, sa brillante carrière.

       Elle vient d'écrire un livre qui est à la fois le témoignage bouleversant d'une réussite méritée après un dur combat dans la durée contre toutes sortes d’adversaires et une réponse étonnante à tous ceux qui dénigrent l'oeuvre coloniale de la France supposée raciste.
      Elle attribue d'abord son succès à l'école de la République qui lui a permis d'accéder au savoir, tremplin de son démarrage foudroyant.
      Au moment où une minorité d'habitants des départements et territoires d'outre-mer réclame l'indépendance, poussée par de funestes idéologues métropolitains, elle affiche bien haut, elle, sa reconnaissance à la France et son attachement à sa patrie.

       À tous égards, son livre est roboratif. Il a en plus le mérite d'ouvrir nos yeux de métropolitains sur les conditions de vie dans les DOM-TOM et sur la mentalité des habitants.

       Au total, un grand livre écrit par une grande dame. A faire lire en priorité aux jeunes
Jean Delaunay
***

« Tête haute »
par Memonna Hintermann
Editions JC Lattès 284 pages, 17 €

haut de la page
Retour