http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
De Sétif à Marseille par Cassino
15/08/2007 (anniversaire du débarquement en Provence)

       Jean Lapouge est l’un de mes anciens et de mes amis. A sa sortie de St Cyr en octobre 1942, il fut affecté au 7° Régiment de Tirailleurs Algériens à Sétif et, quelques jours plus tard, au sein de cette Armée d’Afrique qui repartait au combat, mal équipée mais brûlant de venger la défaite de 1940, il recevait le baptême du feu en Tunisie contre les redoutables forces de l’Axe. Il prit alors l’habitude de noter chaque soir les évènements de sa journée. Il gardera cette habitude pendant 3 ans de campagnes incessantes, y compris lors de la retraite harassante de 1942/43 devant les Panzer par le djebel tunisien et lors de la contre offensive victorieuse qui suivit, puis en Italie, devant Cassino, dans la neige et sous les obus, et lors de la poursuite vers Sienne et Rome, puis, après le débarquement en Provence du 15 Août 1944 aux heures sanglantes mais glorieuses de la Libération de Toulon et de Marseille.
       La bravoure de mon héros pendant ces années lui valu de porter le Drapeau du 7° RTA lors de la cérémonie marquant la Libération de Marseille. Il s’arrêta alors de noter ses impressions chaque soir mais son aventure personnelle ne devait pas s’arrêter là. Elle continua dans les Vosges et en Alsace, pendant l’hiver 1944/45, et en Allemagne au printemps 1945. Elle se prolongea au Sahara, après la guerre, à la tête d’une compagnie Méhariste, puis en Indochine et, de nouveau en Algérie, avant de reprendre, sous une autre forme, au cours d’une brillante carrière civile.
      Pour revenir à ces carnets de guerre et pressentant leur intérêt, j’ai demandé à mon ami de me les confier pour que je les transcrive.
       Il a bien voulu accéder à ma demande et je me suis trouvé en présence d’un document bouleversant à la fois par le caractère dramatique des évènements croqués sur le vif (si l’on ose dire car la mort est présente à chaque page…), par la hauteur de vues du jeune rédacteur jointe à son franc-parler fruit de sa rare fraîcheur d’âme.
      Mon travail fini, j’ai recommandé à l’auteur de corriger et de compléter ce manuscrit, en vue de le publier car il me paraissait du niveau de nos meilleurs « classiques » de notre littérature de guerre.
       C’est maintenant chose faite et je recommande la lecture de ce livre passionnant à tous ceux qui veulent découvrir ce qu’ont été les combats de la 2° Guerre Mondiale en Europe, la part qu’ont prises les Tirailleurs à notre Libération et la vie d’un tout jeune chef de section à leur tête.
Jean Delaunay
***
De Sétif à Marseille par Cassino
Carnets de guerre de Jean Lapouge
Lieutenant au 7°RTA
campagnes de Tunisie, Italie et Provence 1942/44
Editions ANOVI, Le Chaufour 37220 Parcay sur Vienne
978-91-4818-21-6
288 pages , 17 €

haut de la page
Retour