http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Amaury passe à la télé.
08/03/2006

     La veille, toute la famille est prévenue : Amaury va participer au journal de 13 H…
     C’est un bébé de six mois, superbe mais né sourd... A l’heure dite, nous admirons sur notre écran notre jeune héros aussi à l’aise devant la caméra que chez nous. L'émission, très brève à la vérité, menée par un médecin spécialiste, vise à démontrer aux téléspectateurs, sur un cas réel, celui de notre Amaury, qu’il est désormais possible de rendre à un enfant sourd une partie de ses fonctions auditives, donc de lui permettre d’apprendre aussi à parler normalement, à condition de déceler à temps le handicap. (Ce fût le cas pour lui, dès la naissance.) On nous explique, clichés radio et IRM à l’appui, qu’on va donc pouvoir implanter, dans quelques semaines, un appareil lui permettant de percevoir artificiellement les sons.
     On favorisera ainsi son développement sensoriel et intellectuel. Si tout va bien, on lui ouvrira la porte d’une vie normale…
***
     Je suis souvent critique vis-à-vis de la télévision. Je l’accuse d’être à la fois un facteur d’abrutissement de ses fans, à travers tant d’émissions bas de gamme, et, plus grave, un moyen redoutable de conditionner l’opinion et, quelquefois, de contribuer à y semer le trouble (grippe aviaire, par exemple… .)
     Je n’en suis que plus à l’aise aujourd’hui pour applaudir à un type d’information qui permet d’alerter des milliers de gens qui ont, comme nous, un cas douloureux dans leur entourage.
     Je salue aussi les spectaculaires applications médicales de l’électronique. L’Abbé de l’Epée a certes facilité l’existence des sourds-muets en inventant le langage des signes mais il est possible aujourd’hui de faire beaucoup mieux.
     Si une certaine contestation s’élève aujourd’hui contre d’autres réalisations, par exemple le dépistage anténatal car on lui fait sans doute trop confiance alors qu’il provoque beaucoup d’angoisse chez trop de futures mères, ce type d’avancée technico-chirurgicale permet au contraire d’améliorer merveilleusement la vie des personnes handicapées. Bravo !
***
     Cependant la technique ne suffit pas à résoudre tous les problèmes. Notre Amaury a eu la chance d’être littéralement pris en charge par une équipe médicale compétente, dévouée et très attentive à l’aspect humain du problème. Il a eu surtout celle de naître de jeunes parents courageux, lucides, patients et rigoureux qui l’entourent de tendresse et s’appliquent, à longueur de journée, à compenser son handicap par un éveil de ses sens à la vie.
     Dans le contexte actuel de sinistrose généralisée et de crises familiales fréquentes, c’est une grande joie pour nous, les anciens, de voir à l’œuvre, ensemble, ces jeunes parents. Ils nous rappellent que, même à l’ère de l’ordinateur, c’est l’Amour qui peut changer la face du monde.
Jean Delaunay
***
haut de la page
Retour