http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Réponse à un jeune homme auquel je casse les c...
23/05/2007
Message électronique au Général Delaunay
Bonsoir.
Je suis un Lieutenant de réserve (armée de l’Air).
J’ai lu vos appels aux Valeurs et cela me casse les couilles.
En effet, vous avez connu la guerre avec ses combats stupides.
Moi, non. En revanche, je suis extrêmement respectueux des types qui ont été au charbon en y laissant leur vie.
Par conséquent, mon Général, je vous souhaite plus aucune guerre et de garder confiance dans les Lieutenants, Capitaines et Commandants.

Bien à vous
Nom et adresse

***

Mon cher camarade
      Je suis navré que mes appels aux Valeurs vous "cassent les c…" mais je me réjouis grandement que vous en ayez.... Selon mon expérience, «en avoir», au propre et surtout au figuré, c'est très utile dans la vie...
      Je note aussi avec plaisir que vous respectez les anciens qui ont connu les horreurs "stupides" de la guerre.
      J’interprète cependant la fin de votre message comme une invitation pressante pour eux, et notamment pour moi, à attendre la mort, les pieds dans nos charentaises, et à laisser les jeunes générations prendre en charge les affaires de la France et du monde. Bref, à vous foutre la paix…

       Rassurez-vous. Nous mourrons bientôt, et plutôt confiants dans la relève qui s'annonce et dont vous faites partie. Mais la Paix à laquelle vous tenez tant, ça se gagne, au jour le jour…

       C’est pourquoi, après avoir passé 40 ans au service du pays, ayant exercé en finale d’importantes responsabilités à la jointure du militaire et du politique, ayant aussi durement acquis dans ma chair le droit de m’exprimer, je lance en effet un appel aux Valeurs ( sans obliger personne à m’écouter)…

       En observant le monde à la lumière de l’histoire, je me suis aperçu, qu’en matière de défense, les armes ne servaient à rien quand manquaient les forces morales.
      Dans le jargon militaire, les Forces Morales, c’est non seulement le courage au combat mais aussi le sang froid, la résistance dans la durée, l’attachement au chef, la discipline, la cohésion, l’esprit de sacrifice et, par-dessus tout, la volonté de vivre, de se défendre et de vaincre. Une volonté exprimée par l’armée et sublimée chez le chef mais qui doit être incarnée dans le peuple...
       Ce sont ces forces qui, à des degrés divers, ont soulevé nos soldats et notre peuple pendant les grandes heures de notre histoire…
       C’est aussi et surtout leur supériorité dans ce domaine-là qui a fait pencher la balance en faveur de nos adversaires en 1940 et en 1954. (L’échec US au Vietnam est également criant à cet égard …)

       D’où la nécessité de reconstituer et d’entretenir les forces morales dans le pays pour qu’il survive: c’est là tout mon testament.
      Je regrette qu'il vous indispose mais je n’en démords pas... Vous rêvez à la disparition de la guerre mais, sous de nouvelles formes, elle est omniprésente : sanglante dans les attentats – suicides de Bagdad, psychologique dans nos banlieues... démographique surtout, alors que des millions d'hommes affamés sont à nos portes… Ce n’est pas tant notre arsenal nucléaire qui écartera ces dangers là que notre résolution, notre imagination et notre générosité.
      Je souhaite de tout coeur à votre génération de n'être pas confrontée, comme la nôtre, à des évènements tragiques et d'avoir, s’ils se présentent, "les c…" et la lucidité nécessaires pour faire face à l'inattendu.

       En attendant, souffrez donc que France-Valeurs diffuse son modeste message. Il y en a tellement d'autres sur la Toile qui justifieraient davantage votre indignation...

      Avec tous mes voeux pour votre vie, et sans aucune rancune.
Général Jean Delaunay (CR)

haut de la page
Retour