http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Réinsérer les jeunes par la marche à pied
16/05/2007
      Les chiffres de la délinquance grimpent, en provenance, notamment, des cités. On veut donc abaisser le seuil de la majorité pénale et l’on prépare l’ouverture de nouveaux établissements spécialisés qui se veulent davantage écoles que maisons de correction...
       Sans nier l’importance de la dissuasion et de la répression en la matière, le vieux visiteur de prison que je suis appelle l’attention sur la méthode « Seuil ». Je la trouve autrement humaine et positive que le système classique de l’enfermement qu’il faudrait réserver aux cas extrêmes. C’est pourquoi, malgré ses difficultés d’application, je juge qu’il faut la faire connaître afin de susciter des vocations d’accompagnants et d’être en mesure de l’appliquer à davantage de jeunes délinquants volontaires.
***
      Arrivé à l’âge de la retraite, Bernard Ollivier a d’abord marché sur le chemin de Compostelle puis, toujours seul, a suivi à pied, sur 3 années, la route de Marco Polo, de Venise à la vieille capitale chinoise.
      C’est sans doute en cheminant ainsi, à travers des difficultés multiples, qu’il a mesuré l’influence de la marche sur le mental et conçu son projet.
       « Seuil », association créée par lui en 2000, vise à permettre une véritable rupture et un début de reconstruction personnelle à de jeunes délinquants en grande difficulté.

       Novatrice en France, expérimentée avec succès depuis plus de 20 ans en Belgique, la méthode Seuil repose sur une marche de 1 800 km, sac au dos, dans un pays étranger.

      Véritable "dernière chance" pour des adolescents récidivistes, la plupart du temps victimes de situations sociales, la méthode est éprouvée par l’expérience. Elle demande de la volonté, l’effort et provoque la réflexion.
      Elle ne peut fonctionner qu’en étroite coopération avec les éducateurs et les juges repose sur une adhésion de l’adolescent et non sur la coercition.

Ses 3 éléments sont complémentaires et cohérents :

                   Un suivi évolutif vers l’autonomie
                   Une ouverture
                   Une dimension interculturelle.

      La marche à pied à travers la campagne ouvre au jeune de nouveaux horizons et l’oblige à un effort permanent, ne serait ce que celui d’avancer malgré la pluie ou la chaleur, de monter sa tente et de préparer sa nourriture. Le fait qu’elle se déroule à l’étranger, par exemple de la Baltique à l’Adriatique, le coupe, pour un temps, de son environnement et l’oblige à réfléchir sur lui. L’accompagnement par un adulte, avec l’affrontement et la complicité consécutifs, crée une nouvelle relation avec un monde qu’il considérait avant comme l’ennemi. Par-dessus tout, le fait d’avoir réalisé un exploit représente une victoire sur lui-même, une rupture avec le passé et une mise en confiance qui permet une véritable renaissance.
***
      C’est pour tout cela, et compte–tenu de l’importance de l’enjeu, que France-Valeurs tient à faire connaître et à faire soutenir « Seuil ».
Jean Delaunay
***
Seuil Paris
35 rue Jussieu 75005 Paris
Courriel : contact@assoseuil.org
Tél. : 01 44 27 09 88      Fax : 01 40 46 01 97
Site internet : www.assoseuil.org
haut de la page
Retour