Cher André le 4/5/19 .

Je tiens vous adresser de nos nouvelles même si elles ne sont pas très bonnes.

Monique 88 a beaucoup de mal à se remettre de son embolie 2018, elle traine depuis. Son moral n’est pas mauvais.

Quant à moi, 96 , je suis physiquement épuisé. Je sors hier matin de chez le cardiologue qui m’a dit que mon cœur physique avait dépassé ses limites. Je ne sais pas combien de temps cela pourra encore durer. Pour éviter ce qu’il appelle les complications cardiaques, il va m’hospitaliser quelques jours à la clinique de Parly 2 à Versailles.
Mon moral est excellent quand je fais le compte des immenses chances de ma vie. Je suis serein et abandonné.
Monique est dans le même état d’esprit que moi. Donc TVb.
Nos enfants sont charmants avec nous et souvent présents. Les petits enfants nous ont déjà donné 28 arrières.

Surtout, nous mesurons la chance merveilleuse d’avoir eu des amis, des vrais, vous êtes de ceux là

Je suis content et fier d’avoir, grâces à vous, fait tourner FV pendant des années, mais je suis obligé de vous avouer que je ne suis pas sûr de continuer

. Nous verrons à la fin de l’hospitalisation.

Aujourd’hui chaque geste me coûte un gros effort.

Merci pour votre dévouement dans la durée et votre immense compétence.

Du fond du cœur (du bon côté) , vous donne l’accolade bien méritée.
Jean Delaunay