Éditorial posthume

La mort vient de mettre fin à ma présidence de France-Valeurs.
Personne ne s'étant présenté pour me succéder, l'association sera donc dissoute comme l'Assemblée Générale en a décidé depuis longtemps.

Conformément à ses décisions, ses biens seront dévolus pour moitié chacune, à VITA, association très proche de la nôtre, et à la FOP, association qui travaille au profit des malades atteints de la maladie de la pierre (FOP) comme mon arriere-petit-fils Alexandre (18 rue Papillon 75009 Paris ).

Je vous remercie, vous mes amis qui me soutenez, certains depuis le début. C'est grâce à votre fidélité et à vos encouragements renouvelés que j'ai pu conserver le dynamisme nécessaire pour continuer à animer si longtemps l'association en dépit de mon âge et de mes misères.

Avec ma foi Chrétienne, le souci de France-Valeurs a grandement contribué à me maintenir relativement alerte, donc à me permettre de vivre en ayant l’impression d’être encore un peu utile

J’exprime mon immense gratitude à Frédéric Jacquemet (+) et André Bouvet, respectivement trésorier de l’association et responsable de notre Site Internet. Ils ont été, des années durant, chacun dans leur rôle, les deux vrais piliers de France-Valeurs.
Catherine Hudelist, Pierre Vallino , Yves Le Bideau, Annick Francillon et Francis Hamilton ont droit aussi à ma reconnaissance pour leur dévouement.

Je regrette de n'avoir pas su mobiliser un plus grand nombre de militants, ce qui a nui à l'extension de notre influence mais j'estime cependant, qu’à notre modeste mesure, nous avons fait du bon travail.
En guise de testament, je vous charge de contribuer à entretenir ce sursaut de la « majorité silencieuse » dont j’ai salué l’apparition en 2013 alors que je l’espérais depuis 25 ans.

Ce sont les Valeurs que vous incarnez, vous, bons citoyens attachés à notre civilisation Chrétienne, qui maintiennent à flot le bateau France et lui permettent de garder son cap en dépit des courants et des vents contraires.

Cela, parce que vous vivez de ces valeurs qui s’appellent courage, sens de l'honneur, responsabilité assumée, respect, générosité, civisme. Que vous restez attachés à la famille et à la patrie et que vous défendez la Vie…

Continuez à rayonner et à transmettre ces vertus, envers et contre tout.

J’ai souvent écrit que ce sont 5 % des hommes qui mènent le monde. Grâce à vous et à vos descendants, la France saura dominer la crise qu'elle traverse.

Haut les cœurs, mes amis !

Que, par vous, vive la France !

A Dieu !

Versailles le 25 novembre 2016
Jean Delaunay