HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine

Tous les billets en archives

Retour
Européennes 2019 : Alliance VITA lance une nouvelle campagne : Générations fragiles

Nos amis de l’Alliance Vita accomplissent depuis des années un travail considérable d’information et de formation sur tous les problèmes relatifs à la vie, notamment ceux qui provoquent d’importants débats sociétaux. A l’occasion des prochaines élections européennes, Alliance Vita vient de publier, en accord avec ses partenaires allemands et après des sondages bi nationaux, un important livret contenant 10 propositions d’action vis-à-vis notamment des catégories les plus fragiles de nos populations.

J’en reprends ici quelques éléments mais je suggère à nos amis d’accéder directement au site d’Alliance Vita pour en répercuter au maximum le contenu. Il y va de l’avenir de nos pays.
Jean Delaunay

***
Européennes 2019 :
Alliance VITA lance une nouvelle campagne :
Générations fragiles !

Parce que l’Europe a aujourd’hui besoin de toute la richesse apportée par ses aînés et de l’élan d’une nouvelle génération, Alliance VITA se lance dans une campagne d’envergure pour les élections européennes ! Il s’agit, dans une Europe parfois jugée économique et froide, de promouvoir de nouvelles solidarités en s’engageant pour les Générations Fragiles.

Devant le défi du vieillissement et le recul de la natalité, Alliance VITA émet 10 constats et autant de propositions pour le 26 mai 2019. Il ne suffit pas simplement de s’engager au niveau politique, il faut aussi agir personnellement, ce que propose cette campagne avec une carte postale à envoyer à un proche d’une autre génération et un bulletin de vote : il est temps de passer à l’action !

Générations fragiles
Constats et propositions

1/ En Europe, les couples ont en moyenne un enfant de moins qu’ils ne le voudraient. Proposition : favoriser des politiques familiales ambitieuses pour soutenir les parents par un niveau d’allocation suffisant pour ne pas pénaliser la natalité.

2/ L’âge moyen de la maternité est de 30 ans 7 mois en Europe et de 30ans 6 mois en France alors qu’à partir de 30 ans, les chances d’une femme de concevoir ne sont plus que 12 % par cycle contre 25 % à 25 ans. Proposition : Soutenir des politiques familiales pour permettre aux femmes européennes de concilier maternité et vie professionnelle par une valorisation du temps partiel et la juste rémunération des congés parentaux.

3/ La population occidentale est la plus touchée par l’infertilité masculine avec une baisse de qualité du sperme de 60 % en un demi-siècle. Proposition développer des recherches sur les causes de l’infertilité masculine (pollution, perturbations endocriniennes ) pour restaurer la fertilité en ouvrant d’autres voies que la procréation artificielle.

4/ Le développement d’un tourisme procréatif en Europe repose sur des contrats de gestation par autrui avec des mères porteuses ce qui lèse le droit des femmes et des enfants.
Proposition : obtenir l’interdiction de la GPA en Europe et dans le monde car l’enfant ne doit pas être considéré comme un objet que l’on peut donner ou vendre ni la femme considérée comme un corps à exploiter.

5/ 80 millions de personnes vivent en situation de handicap en Europe, 30 à 50 % d’entre elles ne peuvent pas exercer d’activité professionnelle alors qu’elles sont en âge de travailler.
Proposition: renforcer le soutien des familles confrontées à l’accueil d’un enfant porteur de handicap pour l’aider à trouver un projet personnalisé l’amenant à prendre toute sa place dans la société.

6/ L’explosion des techniques d’analyse du génome risque de provoquer de nouvelles discriminations dans l’accession à l’emploi et l’assurance. Proposition : obtenir l’interdiction de toute discrimination sur des critères génétiques individuels à tous les stades de la vie.

7/ 6,9 % d’Européens de plus de 75 ans sont en situation de graves isolement et n’ont personne à qui demander de l’aide. Proposition : généraliser des programmes de prévention de l’isolement des personnes âgées et lutter contre toute discrimination par l’âge.

8/ En France, plus de 4 millions de personnes accompagnent des proches âgés ou dépendants.
Ces aidants effectuent 80 % des soins à domicile. Proposition : développer des congés pour ces proches dans l’Union européenne et valoriser leur indemnisation.

9/ La prévention de la souffrance et son soulagement pour améliorer la qualité de vie des patients mais aussi celle de leurs proches sont soutenus par l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui promeut la culture palliative. Proposition : faire connaître la réalité des soins palliatifs dans toute l’Europe pour que chacun soit informé qu’il est possible d’être accompagné et soulagé de ses souffrances dans le respect de la vie et de la dignité.

10/ Les soins palliatifs sont très inégalement répartis en France selon les régions et en Europe selon les pays. Proposition : faire de l’accès aux soins palliatifs une priorité pour ceux qui en ont besoin en France et en Europe de façon que les personnes malades dépendantes ne soient pas privées des soins auxquelles elles ont droit.

***
Alliance Vita, solidaire des plus fragiles
https://www.alliancevita.org/