HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine

Tous les billets en archives

Retour
Suite des réflexions d’un grand ancien sur l’actualit
Suite des réflexions d’un grand ancien sur l’actualité

Je concluais mon dernier billet sur une note d’Espérance. Je veux la prolonger, à mon modeste niveau, par un appel à la sagesse et à l’union.

La famille de pensée, qu’avec d’autres, nous incarnons à France-Valeurs, me paraît en effet chargée de responsabilités particulières, en raison même de nos convictions d’inspiration chrétienne.

Je reconnais que la révolte jaune est le signe d’un sérieux malaise sociétal. A certains égards, j’apprécie qu’il puisse s’exprimer, certes de façon désordonnée et trop violente mais relativement sage, contrairement à ce qui s’est passé chez nous sous la Terreur et à ce qui se passe actuellement sur d’autres continents entre tribus et ethnies.

Face à la contestation actuelle, multiforme et d’autant plus difficile à appréhender et à résoudre, je crois que nous pouvons au moins contribuer à relativiser et à positiver la situation. Notre dernier billet vantait les vertus de la psychologie positive. Il me semble que cette notion pourrait et devrait être élargie et étendue.

Dans cet esprit, je suggère que nous essayons de faire passer dans l’opinion des messages simples acceptables par tous les Français de bonne foi. Par exemple :

Reconnaissons d’abord qu’à tous égards, nous vivons une période difficile, y compris sur le plan international, et même planétaire car les éléments eux-mêmes s’en mêlent.

Observons que, dans beaucoup de pays, y compris des pays pauvres, c’est la haine qui domine entre les hommes et les ethnies, génératrice des grandes souffrances et de nombreux morts.
A l’inverse, la France était reconnue pour sa douceur de vivre et son équilibre. Certes les Français avaient des défauts mais le bon sens et l’équilibre dominaient. Il faudrait en priorité les retrouver. Essayons donc de susciter et d’encourager la bienveillance mutuelle et non la haine !

Reconnaissons que nous avons de la chance de vivre en France. Certes, tout n’y est pas parfait mais ici c’est souvent mieux ici qu’ailleurs. C’est vrai de notre climat tempéré et nos paysages superbes et variés. C’est vrai aussi de certaines de nos réalisations humaines comme notre Sécurité Sociale inégalée dans le monde ou notre réseau routier, sans parler de notre conception de la Liberté telle qu’elle est vécue chez nous. Sachons dire cela, notamment aux jeunes !

Sachons aussi reconnaitre nos faiblesses. Pleins de bon sens, courageux et plutôt sympathiques mais rouspéteurs, frondeurs, assez légers et instables, tels nous apparaissons depuis des lustres aux étrangers. Notre amour forcené de la Liberté nous rend individualistes. À tous les niveaux, nos dirigeants ont du mal à nous rassembler : notre tendance à la division fait partie de notre patrimoine génétique. Les critiques récentes qui nous visent portent sur d’autres points et sur toutes les couches de la population : nous serions devenus arrogants et parfois donneurs de leçons. Coqs gaulois de toujours, nous serions volontiers portés à critiquer tout ce qui vient d’ailleurs !

Soyons donc (encore plus) fiers d’être Français mais reconnaissons aussi que nous avons des progrès à faire, par exemple dans les domaines de la discipline, de la cohésion, de la modestie, de l’ouverture au monde et du respect. C’est vrai au niveau collectif comme au niveau individuel !

Plus préoccupé, en général, de ses Droits que de ses Devoirs, chacun de nous se sent trop peu responsable de notre pays… alors qu’on réclame, à tous les carrefours, plus de démocratie !

A cet égard, je crois qu’on devrait adapter, en le francisant, le fameux discours de Kennedy1960

. Cela pourrait donner quelque chose comme:

« Vous qui, comme nous, êtes Français, ne vous demandez pas (seulement) ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous (aussi et surtout) ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays ! »

C’est ainsi que nous pourrons apporter utilement chacun notre pierre à l’édifice France.
Il a besoin, à tous points de vue, y compris démographique, d’un sacré coup de jeune...
Jean Delaunay

***




PS : Vos commentaires dans le forum.