HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Nouvelles réflexions sur l’actualité
Nouvelles réflexions sur l’actualité

Comme tous les téléspectateurs, je viens d’apprendre que la Corée-du-Nord renoncerait à son arsenal nucléaire - ou le mettrait en sommeil. Les commentateurs ajoutent qu’après tant de gesticulations menaçantes, l’étrange chef de cet étrange pays aurait finalement fait le choix de privilégier, parmi l’arsenal des armes nouvelles à sa disposition, tout ce qui concerne l’intrusion dans nos systèmes informatiques, stratégie moins connue, plus discrète et peut-être aussi efficace à terme, vu par lui, que la multiplication des missiles nucléaires.

De fait, bloquer une grande banque, un réseau de transport ou une entreprise industrielle à travers son réseau informatique est déjà une menace - ou une réalité- redoutable. L’on sait que, ce faisant, de mystérieux malfaiteurs réussissent déjà à extorquer des rançons considérables à de puissantes victimes. On dit aussi que la Chine et la Corée du Nord, entre autres, travaillent beaucoup la question.
La France, de son côté, prend la menace au sérieux, et, 50 ans après s’être élargie à la dimension NBC (nucléaire, bactériologique et chimique), notre défense nationale comporte déjà une dimension numérique.

Mais là n’est pas le plus grave à mes yeux.
J’écrivais en 1985 « la Foudre le Cancer ». Et je prétendais que le Cancer (de nos esprits et de notre société) était plus grave que la Foudre nucléaire. Aujourd’hui, je pense que certaines menaces qui viennent de chez nous sont, au fond, plus dramatiquement graves aujourd’hui pour notre survie et celle de nos enfants que l’intrusion paralysante sur nos réseaux et dans nos systèmes informatiques.

A nouveau, je fais allusion notamment à tout ce qui concerne le transhumanisme : la création d’êtres vivants en laboratoire, les modifications du génome humain et autres sujets explorés par les États généraux de la bioéthique…

À cet égard, je rappelle qu’il ne nous reste que quelques jours pour répondre au questionnaire qu’on nous propose. Je crois qu’il est de notre devoir d’y répondre sans tarder.

Nous ne pouvons rien pour faire évoluer la stratégie nord-coréenne mais nous sommes collectivement responsables de la banalisation (à craindre) de l’euthanasie dans nos EPAHD, du commerce du vivant et autres réalisations anticipées par le « meilleur des mondes ».

Adressons d’urgence notre contribution au questionnaire des états généraux de la bioéthique.
Jean Delaunay

***





PS : Vos commentaires dans le forum.