HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Edifier un monde meilleur qui ne soit pas « le meilleur des mondes »
Dans la ligne du précédent billet, je signale le livret élaboré par l’Archevêque de Paris qui me semble répondre à nos questions. J’en reproduis ici le préambule et le sommaire. On peut trouver le texte complet sur le site paris.catholique.fr/ bioethique
Jean Delaunay

***

« COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA RÉVISION DES LOIS DE BIOÉTHIQUE

Pour préparer la révision des lois de bioéthique, le gouvernement a lancé une consultation des Français sous la forme d’«États généraux de la bioéthique». La question posée « Quelle société voulons-nous ? » est très ajustée aux enjeux qui se profilent.

Si nous croyons profondément à la vocation d’amour de toute personne humaine à l’image de Dieu, l’étude de l’évolution des sociétés humaines nous a pareillement appris qu’il n’y a pas de sens inéluctable de l’Histoire.
Le progressisme affirmé par certains n’est qu’une adaptation aux désirs individuels qu’il faudrait servir avec plus ou moins de complaisance, les avancées techniques servant d’alibi. Nous sommes conscients que certains espèrent trouver dans des lois nouvelles la possibilité de surmonter des causes de souffrance. Nous croyons aux bienfaits des progrès de la connaissance et de la science. Mais nous croyons aussi que la réflexion et le discernement sur le bon usage des nouvelles découvertes fondent la capacité de l’humanité à bâtir une société toujours plus humaine au service des plus vulnérables et des plus faibles.

Il semble qu’une partie de nos concitoyens, y compris des catholiques, ne prennent pas la mesure des changements de société qui peuvent nous impacter. C’est pourquoi l’Église souhaite apporter sa contribution à ce travail pour édifier un monde meilleur qui ne soit pas le « meilleur des mondes ».

Les fiches que vous trouverez ici ont été rédigées pour vous aider à appréhender de manière simple les différents sujets qui vont être débattus ; elles veulent aider les catholiques, et plus largement l’ensemble de nos concitoyens, à se sentir responsables de leur participation à une réflexion sérieuse qui nourrit l’intelligence et élargit le cœur.
Merci de votre accueil et de votre concours à ce débat si important pour l’avenir de nos enfants.
+Michel AUPETIT
Archevêque de Paris

***


SOMMAIRE (11 fiches doubles : 1 synthétique et 1 complète)

1 RECHERCHE SUR L’EMBRYON HUMAIN Acceptons-nous que l’embryon humain devienne un cobaye
? 2 DIAGNOSTIC PRÉNATAL Éliminer plus efficacement les enfants imparfaits ?
3 LA THÉRAPIE GÉNIQUE GERMINALE Voulons-nous des enfants génétiquement modifiés ?
4 LE DON D’ORGANES Le don d’organe à tout prix ?
5 MEGADONNÉES (BIG DATA) Ne noyons pas la libertés sous les données
6 INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Entre les algorithmes et l’humain, choisissons l’humain
7 INTERACTIONS BIOLOGIE-PSYCHISME L’homme n’est pas que du biologique
8 ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (PMA) Faut-il priver les enfants de père ?
9 DON DE GAMÈTES Peut-on refuser à un enfant l’accès à ses origines biologiques ?
10 GESTATION POUR AUTRUI (GPA) Ni une femme, ni un enfant ne peuvent devenir des objets de consommation
11 FIN DE VIE Sommes-nous faits pour donner la mort ou pour donner la vie ?
***


  Attention Le site officiel des Etats Généraux est etatsgenerauxdelabioethique.fr

On peut y participer en ligne.


De son côté, Alliance Vita nous offre une importante documentation et propose son aide pour intervenir dans la consultation en cours.

Alliance VITA au cœur des Etats Généraux de la Bioéthique.
Découvrez les enjeux de cette consultation et bénéficiez de l’éclairage des experts d’Alliance VITA et prenez part à ces débats cruciaux dans bien des domaines.

Ses propositions majeures :

Placer l’Homme au centre de toutes les politiques publiques doit demeurer le fondement d’un programme bioéthique respectueux des valeurs fondamentales de notre pays. L’emprise de la technique, de l’économie et de la finance est devenue si importante que l’être humain, par essence vulnérable, risque de devenir une simple variable d’ajustement, voire une marchandise dans un marché globalisé tout-puissant.

Remettre l’être humain à toutes les étapes de son l’existence au cœur de toute action politique, en particulier dans le domaine bioéthique, constitue le fondement de nos analyses et de nos propositions.

Notre document analyse en priorité quatre domaines et propose des recommandations à mettre en œuvre dans la future loi de bioéthique :

1 | PROCRÉATION ET DROITS DE L’ENFANT
2 | RECHERCHES MÉDICALES, GÉNOMIQUE, EMBRYONS HUMAINS
3 | INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET DROITS DE L’HOMME
4 | ACCOMPAGNEMENT DE LA FIN DE VIE ET DÉPENDANCE
***

paris.catholique.fr/ bioethique
***





PS : Vos commentaires dans le forum.