http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
A chacun son étoile…
14/03/2007
      J’étais hier dans un sympathique cénacle où, une fois de plus, l’on refaisait le monde façon « café du commerce ».

       Ayant tous quelque expérience dans ces domaines, nous évoquions, de façon désabusée, des entreprises généreuses mais apparemment vouées à l’échec, en tout cas de faible rendement. L’un citait l’ingérence humanitaire au Darfour, l’autre les missions des casques bleus au Liban…D’autres encore, avouaient, plus près de nous, leurs déconvenues en matière de réinsertion des détenus ou des chômeurs, et d’animation des centres d’alphabétisation de banlieues…

       La conversation virait au sombre quand l’un de nous, qui arrivait précisément de cette Afrique rongée par le Sida et les guerres civiles, nous dit : « Je vais être obligé de vous quitter, je vous demande de me laisser le mot de la fin.»

       Acquiescement général et curieux ! Et il ouvrit la bouche :…

      « Je me promenais un soir sur une plage de Vendée où la marée descendante avait laissé des milliers d'étoiles de mer qui commençaient à se dessécher... Mais un enfant (qui sans doute avait écouté Nicolas Hulot) ramassait les étoiles une à une et courait jusqu'à la mer pour les remettre à l’eau.
       Croyant être plein de sagesse et voulant lui rendre service, je dis au gamin
: "Bravo, tu es courageux mais crois-tu que tes efforts puissent changer quoi que ce soit ? Il y a tant d'étoiles sur cette plage, jamais tu n'arriveras à les sauver toutes!"
       Il me fixa, pétrifié, puis regarda la plage, et l'étoile qu'il tenait entre ses doigts, et laissa tomber : "Peut-être mais, pour celle-là, ça changera tout !".

       Et il repartit en courant vers la mer, m’ayant, sans le savoir, donné une belle leçon de vie et m’encourageant à repartir en Afrique… pour rejeter, à ma façon, ma propre étoile à l’eau....
Jean Delaunay

***
haut de la page
Retour