HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
« Au-delà de nos handicaps » : des nouvelles du Mercantour et de Tours
    « Au-delà de nos handicaps » : des nouvelles du Mercantour et de Tours

Notre virée en Mercantour a tenu toutes ses promesses ! Notre association porte bien son nom et, en équipe, tous ensemble, nous avons partagé des moments peu communs !

Ainsi, du 23 juin au 3 juillet, nous avons pu emmener en montagne 5 paraplégiques, 2 amputés, 3 en syndrome post traumatique, 2 atteints d'un cancer, 9 militaires des 3 armées et de tous grades, blessés en service ou hors service, 3 civils dont la benjamine de 17 ans.
Soit 9 militaires et 3 civils, car si notre culture est et reste militaire, nous voulons ouvrir notre expérience à tout le monde de l'Accessibilité. C'est tout à la fois une occasion privilégiée de partager mais aussi de diffuser nos idées.

Ces blessés ont littéralement ouvert les limites de leur possible; ils se répartissaient entre :
- 6 personnes à mobilité réduite, "PMR" en "fauteuil" (5 paraplégiques et 1 amputé) qui ont fait le raid en Mobile Dream, (quad électrique) - un amputé autonome, qui malgré l'absence de sa jambe droite a fait le raid en voiture tous terrains (VTT) à assistance électrique ou en Mobile Dream,
- 3 blessés "psychologiques" en syndrome post-traumatique et 2 jeunes atteints d'un cancer recommandés par l'Association "Arc en ciel" qui ont effectué le raid en VTT à assistance électrique.

La météo peu clémente des premiers jours et la nature, magnifique mais exigeante, du Mercantour, ont fait de ce périple un vrai challenge. Remarquablement menés par le Commandant Sébastien Personne (qui a conçu et mené ce raid), soudés autour de la difficulté, blessés et cadres l’ont vécu dans une fraternité et une solidarité exceptionnels.

Nous avons ainsi parcouru 240 km et 7.000 mètres de dénivelée en 6 jours et 5 bivouacs d'altitude, précédé de 2 jours de cohésion (démonstration de parapente) et de prise en main des véhicules à assistance électrique. Nos petits quads ont été à la hauteur des attentes malgré des crevaisons.
Une journée de cohésion au final à l'Abbaye de Lérins sur l'Ile de St Honorat, pour partager les impressions entre tous les participants et les familles.

Pour 12 bénéficiaires, nous avions 30 accompagnateurs qui se répartissent entre 5 encadrants pour mener le groupe roulant des blessés, 4 au soutien santé: une ergothérapeute, une kinésithérapeute et 2 infirmiers : la qualité de l'équipe santé est indispensable dans un pareil cadre, 2 pour la communication, 7 à la logistique, dont 2 lycéens stagiaires (13 et 15 ans), 7 en renfort pour la logistique et l'accueil des familles, plus 5 lycéens de Monaco et 2 de leurs professeurs, en stage au contact du monde du handicap.

Touchés de leur efficace empathie, nous exprimons notre vive reconnaissance à toutes les personnes et organisations qui nous ont aidé, à commencer par l’armée qui a assuré notre logistique, la marine nationale et la communauté monastique de l'Abbaye de Lérins qui nous ont permis une journée de convivialité extraordinaire avec les familles, avant notre séparation... et à nos mécènes.

Ce reportage de notre accueil à Monaco le 1er juillet, par SA le Prince Albert II, diffusé sur la TV monégasque, donne un bon aperçu de notre aventure: Reportage Monaco

Le Général Georges Lebel,
Président de l’Association « Au-delà de nos handicaps »
185 Route de Cerveloup 38210 Vourey

Et Paul, qu'attend-il de ce voyage ? « Rien de particulier, sinon une expérience, un chemin spirituel qui vont me servir dans la vie de tous les jours. Des rencontres aussi : et puis j'aimerais faire passer un message : tout est possible avec de l'envie et de la foi. »
Il s'appelle Paul Chrétien. Avec un tel patronyme, l'appel de Compostelle paraît logique ! »
***

Louis-Marie s’exprime à son tour.
« Nous sommes donc partis, Paul et moi, le lundi sur les routes de Compostelle en vélo en prenant la voie de Tours. Paul est infirme moteur cérébral depuis sa naissance, donc limité dans beaucoup de ses gestes de la vie quotidienne. Il a besoin d'aide pour tout. L’idée de ce challenge nous est venue lors d'une discussion, le jour de son dernier anniversaire.
Pari un peu fou entre moi, jeune marié, responsable de la maison Simon de Cyrène d’Angers, et ce jeune handicapé plein de rêves.
Après plusieurs diners dans la bonne humeur avec les parents de Paul (il a juste 19 ans) pour organiser ce voyage, nous avons pris la route le 24 juillet de la basilique St Martin de Tours.
La bénédiction des pèlerins a eu une saveur particulière pour moi, qui avais déjà marché d'une seule traite vers Compostelle en 2013 en partant alors du Puy.

Drôle de se retrouver à nouveau sur « le chemin », cette fois- ci à deux, dont une personne handicapée. Nous avons vécu des moments très drôles, d'autres plus durs avec notamment beaucoup de pluie pendant plusieurs jours. Nos échanges, moi pédalant, encouragé par Paul nous ont permis d'aller jusqu’à Melle. Les 225 kilos à mouvoir à la seule force de mes mollets ne nous ont pas permis de pousser plus loin. Nous avons aussi eu un accident qui aurait pu être très grave qui nous a coûté une nuit à l’hôpital de Poitiers … et quelques dents en moins pour Paul. La souffrance nous a liés encore plus Nous ne voulions pas arrêter sur cette « fausse note» et avons donc repris la route avec l'aval des médecins et celui du Bon Dieu!
L'aventure s'est arrêtée le samedi après une bonne nuit sous la tente après laquelle les parents de Paul sont venus nous chercher.

Objectif atteint pour cette première, mais nous n'allons pas nous arrêter là !

Prochain épisode l'an prochain?

Louis-Marie
Maison Simon de Cyrène
47 rue Volney
49000 Angers
Maison Simon de Cyrène
***