HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Et maintenant ?
     Et maintenant ?

    L'issue de l'élection Présidentielle est encore indécise mais ne nous satisfera probablement pas. Nous avons regretté à la fois le ton de la campagne, son faible niveau et l'oubli ou la trop faible attention accordée à des sujets majeurs qui nous tiennent pourtant à cœur.

     A cet égard, sans mépriser l’économie, je place en premier notre sécurité face, d’une part au terrorisme, d’autre part face à l’inquiétante progression de l’islamisme conquérant, aggravé par l’afflux continu d'immigrés.

     Je pense aussi à l’Europe sur la réorganisation de laquelle je n’ai rien entendu de sérieux.

***
    Sans vouloir développer aujourd’hui ces importants sujets, je me permets de rappeler la position spécifique de France-Valeurs. J’ai fondé l’association en 1986, convaincu de la nécessité d’un véritable réarmement moral français comme antidote à la crise des idées et des mœurs qui secoue notre pays depuis 1968. En 2013, j’ai salué la Manif pour tous et ses suites qui constituaient à mes yeux le tremplin de cette réaction que j’appelais de mes vœux et qui a débouché sur la candidature Fillon.

    On sait malheureusement ce qu’il en est advenu, tant est puissant chez nous le courant libéral / libertaire qui bénéficie du puissant soutien de l’odieux système politico médiatique.

    En fait, la campagne présidentielle a été l’occasion pour beaucoup de candidats de présenter, sous un jour partisan, des questions dites sociétales très sensibles qu’il s’agisse d’avortement, de théorie du genre, d’ouverture à la GPA et à l’euthanasie masquée, entre autres, sans parler de l’encouragement au transhumanisme, et du silence assourdissant entretenu autour de l’effrayante montée de la pornographie…

    Quelle que soit l’issue de l’élection, le combat des idées doit donc continuer demain, et il est de notre responsabilité à tous.

    Nous savons qu'il sera long alors qu'il est proprement vital. C'est l'avenir de nos enfants et de la France qui est en jeu, d'où la nécessité de nous y engager.

    Notre famille de pensée (un peu candide en la matière) a pu apprendre récemment beaucoup de choses de nos adversaires dans le domaine de la communication, (voire de la manipulation des esprits). A nous d’en tirer parti pour le bon motif.

    Qu’il s’agisse de nous défendre contre Daech et les islamistes militants, contre ces néo trotskystes qui viennent de montrer leur capacité rénovée de nuisance, et contre ces beaux messieurs qui se révèlent au quotidien des démolisseurs… et qui ont des projets de démolition plein les poches…
… Oublions notre attitude passée de gazelles, le moment est venu de faire appel aux principes qui ont fait leurs preuves :

Connaitre l’adversaire.
Former nos jeunes élites
Saisir toute occasion de faire entendre notre voix et de contre-attaquer.
Pour cela, un seul mot d’ordre : courage.

        Jean Delaunay
***