HTML> Le billet de la semaine de France Valeurs
http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Optimisme !
     Mon ami, le Général Pierre Nicolas-Vuillerme a eu une belle vie. St Cyrien, comme moi, de la Promotion « Veille au Drapeau » et membre de la Promotion « Victoire 1945», résistant puis courageux combattant d’Indochine et d’Algérie, il s’est spécialisé ensuite dans la conception et le soutien de l’équipement militaire. Il est ainsi devenu en 1980, à mes côtés, le directeur central du Matériel de l’armée de terre qui comptait alors des milliers de véhicules et déjà 600 hélicoptères.
A la retraite, passionné d’informatique et d’histoire, il a entrepris, avec d’autres, de rassembler les faits et gestes de la « Victoire » dans un ensemble de documents écrits et numérisés qu’on peut retrouver sur le site http://promotion-victoire.comeze.com/
Père de famille nombreuse, il refusait de céder au pessimisme ambiant. Il était aussi un fidèle de France-Valeurs dont il diffusait chaque billet à son réseau. A ce titre, je lui avais demandé d’en écrire un lui-même pour France-Valeurs. Ce qu’il vient de faire
Il est mort le 31 mars et je me fais un devoir de diffuser son dernier message.
Jean Delaunay
²
***

Appel d’un vieux soldat à un certain optimisme

     Quoi ? Avoir l'inconscience de parler d'optimisme alors que le monde entier tourne à la catastrophe ! Alors que partout, les attentats se multiplient, que la situation sociale s'aggrave, que les coûts augmentent et que le niveau de vie baisse ! Alors que certains multiplient les actions subversives pour empêcher la réalisation des nécessaires réformes ! Alors que notamment le malaise de l'Armée – suremployée- est devenu un lieu commun !

     Et pourtant ces catastrophes, ces "problèmes insolubles", ces "occasions perdues définitivement", ces "lâches abandons", toutes ces flambées du pessimisme français souvent entretenues par une certaine presse avec une sorte de délectation morbide, ne sont-elles que feux de paille ?

     Que n'a-t-on dit contre l'EUROPE depuis l'époque de la CED *? Quelles montagnes de difficultés n'a-t-on pas dressé devant elle ? Il n'y a pas si longtemps qu’à l'Assemblée se dégageait une majorité de députés résolument anti-européens. Peu de temps après, l'idée même d'EUROPE s’est imposée, même si s'engageaient des discussions passionnées - qui durent encore - autour du dilemme Patrie Européenne ou Europe des Patries .
     Certes, les anglais ont décidé de quitter l’Europe ! Mais l'affaire n'est pas encore close et, bien des voix les incitent à rester européens d’une nouvelle façon !

     Plus qu’une autre, notre génération peut mesurer le chemin parcouru depuis la chute du nazisme en 1945 et celle du communisme en 1989 !
Optimisme !

     La situation sociale ? On nous prédit chaque printemps d'énormes difficultés sociales pour la rentrée. Certes, les manifs ne manquent pas, organisées par un noyau d’agitateurs qui entrainent les casseurs dans leur sillage… Mais, en même temps, jamais dans son histoire la France n'a été aussi prospère que maintenant. On peut le mesurer sur les autoroutes

Optimisme !

     Les médias se sont félicités des exhibitions désordonnées de "Nuit Debout", alors qu'ils ont minimisé le sérieux et la profondeur des actions de la "Manif pour tous" et des "veilleurs". Une grande partie de la France profonde se reconnait pourtant dans ceux-là qui sont désormais décidés à se faire entendre.
Optimisme !

     L'ARMÉE ? Il était de bon ton dans certains milieux de proclamer que nous avions toujours été et serions toujours en retard d'une guerre…
On laissait entendre que l'Armée n'est et ne sera toujours qu'un organisme sclérosé, incapable de progresser et de se mettre au goût du jour, sinon de l'avenir.

     Et pourtant ! … depuis quelque temps, on vante l'action de notre Armée Française au Sahel et ailleurs en saluant son "expertise", la montée spectaculaire des engagements et l'excellence du comportement de ses membres sur des terrains difficiles et très étendus ! Et son implication dans l'opération "Sentinelle" sur le territoire même de la France.
Optimisme !

     (Sans aucune vanité et conscient de notre chance, je me permets de m’appuyer ici sur mon expérience personnelle et surtout sur celle de camarades issus de milieux modestes.)
     Des officiers, de toutes origines, ayant fait leurs preuves dans la troupe pendant 12 ans souvent au baroud, ont pris, à 30 ans, le chemin de la Sorbonne et autres haut lieux. Ils y ont réussi à compléter, en peu de temps, leur culture scientifique pour contribuer à la mise au point, dans des temps record, des matériels et des dispositifs les plus modernes. Ils ont fait évoluer nos services, maîtrisant les techniques et l’équipement informatique pour gérer et entretenir les matériels et soutenir les corps de troupe avec toujours plus d’efficacité. Leur action a été – et reste- déterminante par exemple dans le domaine de la recherche du renseignement et de l’utilisation de la 3° dimension ?
Optimisme !

Ne vient-on pas d'obtenir, en partie grâce à eux, des commandes importantes au profit de notre industrie.
Optimisme !
     Sans pour autant nier tous les progrès qui restent à faire dans tous les domaines et le rude chemin à parcourir, est-ce réellement faire preuve d'optimisme béat que de dévoiler ces vérités ? Ne nous reste-t-il vraiment plus qu'à sonner l'hallali ?
Haut les cœurs !
Pierre Nicolas-Vullierme
Général de corps d’armée en 2°section,

***
• CED
Pour ceux qu’auraient oublié la Communauté Européenne de Défense (CED), c’est l’essai avorté d’une armée européenne. Venant sans doute trop tôt après la guerre 39/45, et quoique ratifié par d’autres pays dont l’Allemagne, ce projet a été refusé par le Parlement Français le 3 aout 1954.

Promotion Victoire