http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
28/09/2016

De nos 10 suggestions aux candidats à la Présidentielle… à la Chine …
De nos 10 suggestions aux candidats à la Présidentielle… à la Chine …


   Parmi les médias auxquels j’avais adressé mon texte, seule « France Catholique » l’a publié in extenso. D’une façon générale, nos amis sont pourtant d’accord avec son contenu. Certains auraient souhaité que je le développe davantage mes propositions mais je tenais surtout à être concis et, sur le fond, à me démarquer du discours politique classique.
   Parmi d’autres, deux avis m’ont particulièrement frappé tant ils détonent avec l’ambiance actuelle… et même pour le second avec des réalités historiques. Ils émanent, non pas de rêveurs exaltés mais de pères de famille à la riche culture et de grande expérience humaine due à l’exercice de grandes responsabilités. Je les rapporte ici.

B écrit ainsi : « Au § 7, j'aurais développé l'impératif d'expliquer, que nos politiques d'aujourd'hui confondent avec la simple "com". J'aurais mis à cet effet une phrase du genre : "Montrez à nos concitoyens une étoile dans le ciel et expliquez-leur comment, tous ensemble, nous allons la rejoindre".
  
***

C écrit de son côté : « D’accord à 100% mais je pense qu'il faut aller plus loin, c'est à dire exiger de nos candidats une expression vraie de leurs convictions personnelles, non pas seulement dans leur "programme" ni dans leurs "visions", mais bien dans leur façon de vivre, eux-mêmes, les "valeurs" dont ils se réclament.
   On souhaiterait finalement qu’ils nous décrivent de la façon la plus détaillée possible leur vie personnelle, familiale, amicale, et qu’ils s’engagent, lorsqu'ils seront "Président de la République Française", à conduire leur action politique de la même façon qu'ils conduisent leur vie personnelle.
   Je ne crois pas en effet que l'on puisse espérer élire, pour "rassembler tous les Français" en décidant d'une vraie politique familiale, quelqu'un qui "papillonne" dans sa vie personnelle…
   En particulier, je proposerais volontiers les compléments suivants à vos différents alinéas:
    1)-A votre demande d'une vision élevée pour la France, j'ajouterais une vision de l'Europe. Qu'est-ce qu'un "Européen" ? Quelles sont nos caractéristiques ? Que pouvons-nous apporter aux autres peuples pour leur bonheur ? Comment nous organiser pour cela ?...
    3)-Pour l'éducation des jeunes, donnez-nous votre conception personnelle de l'éducation de vos enfants. Pensez-vous que l'Education nationale corresponde à ce que vous attendez pour les vôtres ? Si non, que ferez-vous en priorité pour satisfaire votre conception ? ...
    5)-Demander une liste courte des priorités absolues du candidat pour les "valeurs" qu'il estime essentielles dans sa vie personnelle.
    6)-En plus des 4 piliers sur lesquels, selon-vous, repose l'autorité, on peut ajouter que l'exercice de l'autorité suppose une attitude volontaire de "Service" envers les autres.         (C’est bien ce que j’indiquais au § 5.)
    7)-Pour convaincre, rien n'est plus utile que la démonstration par la réalité de sa vie personnelle. Dites-nous donc vos convictions en expliquant comment elles ont été à l'origine de votre vie privée.
  
***

   Je ne suis pas sûr que, chez nous, des hommes et femmes politiques d’aujourd’hui acceptent de se livrer à cet exercice de complète transparence (singulièrement méritoire !) mais je viens de trouver un soutien inattendu à mes positions de base. C’est… en Chine !
  
***

   Je viens en effet de voir sur Arte un reportage passionnant sur le retour en grâce là- bas des traditions confucéennes. Mao les avait mises au placard au titre des « vieilleries » (sic) dont la Chine révolutionnaire devait se débarrasser. A ma grande surprise, ce film fait apparaître que, tout en opérant quantité de réalisations matérielles monumentales, les dirigeants chinois actuels sont aussi préoccupés d’inculquer aux jeunes les éléments essentiels de la morale individuelle et sociale.

   A ma grande surprise, je retrouve là une notion que France-Valeurs affiche depuis 30 ans comme vitale : « réensemencer les valeurs, ou mieux les vertus personnelles et collectives, ces piliers qui permettent aux hommes et à la société de tenir debout. »
   Le film montrait ainsi, d’une part, des foules entières venant en pèlerinage sur le tombeau de Confucius, d’autre part et surtout, des instituteurs faisant répéter en chœur à leurs tout jeunes élèves des préceptes de l’antique sagesse confucéenne comme :
« Pour être heureux, il nous faut mener une vie droite…
Nous sommes chacun responsables du bonheur de tous…
Ayons à cœur d’être honnêtes et sincères…
Tendons la main à l’autre en souriant
Ayons le souci d’aider le plus faible…
Respectons et assistons nos vieux parents…
Une seule famille généreuse et humaine suffira pour faire naître dans la nation ces mêmes vertus. »
  
***

   Je n’ignore pas les abus dont se rendent encore coupables les successeurs de Mao mais j’admire, qu’à cet égard au moins, ils paraissent soucieux d’aider leur peuple à retrouver les fondements moraux d’une civilisation plus ancienne que la nôtre et reposant sans doute sur des principes voisins.

   Je souhaite que les candidats à notre prochaine élection majeure fassent montre dans ce domaine de soucis du même ordre que ceux de leurs homologues chinois.
  
Jean Delaunay
***