http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Les Valeurs en question
     Les Valeurs en question
par Jean Delaunay    

    Un ami vient de m’adresser la dernière lettre de Polémia (1) dont le titre est :
« A bas leurs valeurs, vive nos vertus ! » « Les valeurs sont le faux nez de l’idéologie dominante. »

Je ne connaissais pas la Fondation Polémia mais la lecture de sa lettre m’a rassuré et je suis tout à fait d’accord sur son contenu. J’encourage même nos amis à la lire.
     Cela dit, l’introduction de l’Argumentaire de France-Valeurs (disponible sur notre site) tente d’expliciter notre vision à nous du mot « Valeurs ». J’en rappelle quelques points.
(…) (Je concluais que) c'était surtout nos cœurs et nos esprits qu'il fallait fortifier et j'évoquais déjà la nécessité de réveiller chez nous ces Valeurs immatérielles qui constituent la vraie armature d'un pays.
     Un certain nombre de lecteurs ont spontanément souscrit à cette conclusion et c'est avec eux que j'ai créé "France-Valeurs".
     Depuis, ensemble et avec d'autres, nous travaillons modestement à réveiller ces notions toutes simples qui donnent un sens à la vie.
    Nous cherchons à exprimer de façon positive, malgré l'air du temps, les VALEURS FONDAMENTALES qui ont fondé notre civilisation Française d'inspiration Chrétienne, entre autres : le respect de la vie, de la personne et de la famille, le sens de la responsabilité et de l'honneur, la générosité, le courage, le civisme et le souci de transmettre notre patrimoine historique, culturel et spirituel...(…)
(Cette énumération ne veut pas dire que nous méprisions des Valeurs comme la solidarité, la justice, la liberté et la tolérance mais celles-ci sont "dans l'air du temps" et admises par tous, alors que, par exemple, le sens de l'honneur et celui de la responsabilité paraissent carrément oubliés de nos jours.) (…)

« Face à cette situation que les médias pourraient contribuer à améliorer, trop d'entre eux, TV notamment, contribuent au contraire à entretenir et à aggraver le malaise en se mettant au service de ceux qui travaillent délibérément à subvertir la société. Pour ne prendre que trois exemples, il me parait grave que, sur nos écrans, la politique soit quotidiennement présentée par " le tout petit côté ", que la violence et le sexe aient autant de place, et que les problèmes de société soient traités avec une partialité idéologique scandaleuse. »

(…) « La notion de Valeur recouvre le plus souvent :
- des vertus, comme le courage, le respect de la liberté, le sens du service, la générosité etc
- des convictions, en dehors desquelles ces vertus n'ont plus aucune signification..
- des institutions, comme la patrie, la démocratie, la famille, la république ..

. Montesquieu fait d'ailleurs remarquer que chaque institution dépend particulièrement de certaines vertus: la patrie n'existe pas sans patriotisme, ni la démocratie sans vertu civique ...
(…) Sur un plan plus général, il n'y a pas de démocratie possible sans vertu. La vertu a son principe dans l'usage de la raison (par opposition à l'instinct). La liberté elle-même fut et sera toujours fondée sur la raison.

(…) La notion de Valeurs suppose qu'on cherche à "tirer les hommes vers le haut".

Une dernière précision. A mes yeux, les Valeurs, ça n'existe pas en soi... Elles n’existent qu'à travers les hommes qui les vivent. Dans ces conditions, persuadons-nous que nos témoignages de vie valent mieux que tous nos écrits. (…) »

***

    Je saisis l’occasion pour annoncer, sinon la révision de notre Argumentaire, au moins son actualisation pour tenir compte et de l’évolution des idées et des circonstances qui confirment, s’il était besoin, la pertinence de nos positions. Je demande donc à nos amis intéressés et disponibles
• soit de prendre contact avec moi pour examiner les conditions de leur participation,
• soit de se lancer directement dans l’action en choisissant tel chapitre et en proposant tel ou tel aménagement de forme, voire de fond.
Merci d’avance.
JD
contact@francevaleurs.org ou 32 rue de l’Orangerie 78000 Versailles)
***
Polémia
48 rue Condorcet
75009 Paris
Polémia