http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
« Renvoyer l’ascenseur »
Une histoire vietnamienne.
3/01/2007


       Un jour de combat, en Indochine, une mitrailleuse nous tirait dessus et, debout sur la piste, je cherchais à la localiser à la jumelle. C’est alors qu'un petit soldat vietnamien bondit devant moi et m’indiqua l'emplacement du danger. Au même moment, la mitrailleuse tira et la rafale qui m'était destinée l’atteignit. Il est mort en me sauvant la vie.
***
       En modeste témoignage de reconnaissance, des années après et marié, j'ai décidé de contribuer à payer les études d'une petite vietnamienne, Thanh, née dans une famille catholique pauvre. Son père, persécuté par les communistes, en était réduit à pédaler comme cyclo-pousse et sa maman à faire des ménages.
       Pendant 15 ans, nous avons envoyé notre chèque mensuel aux Enfants du Mékong sans recevoir de ses nouvelles, sauf une carte annuelle impersonnelle. Puis, progressivement, Thanh a appris l’anglais et l’informatique. Nous avons pu lui envoyer un ordinateur et, sans la rencontrer physiquement, nous avons échangé des messages et des photos de plus en plus fréquents. Nous avons suivi sa vie et ses études avec intérêt, d'autant plus qu'elle était très sympathique et semblait bien réussir, grâce à un travail acharné …« à la Vietnamienne ».
       Aujourd'hui, elle a 24 ans, elle sort de l'école d'Ingénieurs et commence à travailler. Nous venons de recevoir ce matin les photos de la remise de son diplôme. Elles nous font grand plaisir.
       Nous avons reporté sur une autre petite fille le montant de la bourse que nous lui versions et nous espérons que le destin de la seconde sera aussi heureux que celui de notre héroïne.
***
       Quelle joie de ce succès et quel bonheur d'avoir pu un peu « renvoyer l'ascenseur » à notre jeune filleule en souvenir de ce brave qui m'a sauvé la vie.
Jean Delaunay





haut de la page
Retour