http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Résister
Refusons le « meilleur des mondes »

     Dans les Lettres de France-Valeurs et dans mon livre « En écho à St Ex », je fais allusion au livre « Le meilleur des mondes ». Je souligne que l’actualité technique et idéologique prouve que nous allons tout droit dans cette direction : la fiction d’hier devient folle réalité.

     Je rappelle que, sous ce titre, l’anglais Aldous Huxley pastichait dès 1931 l’humanité future telle que certaines tendances la laissaient déjà pressentir : les êtres humains créés en laboratoire, chaque embryon dopé dans son bocal en fonction de sa future position dans la hiérarchie sociale, la famille et le mariage devenus tabous, le sexe encouragé comme une relation sociale récréative, la drogue distribuée officiellement, la mort pour tous planifiée à soixante ans etc.
     Huxley dénonce ainsi une société anesthésiée par le progrès scientifique. Dans le but de faire réagir ses lecteurs, il décrit, poussées à leur paroxysme, les conceptions de l’eugénisme alors pris au sérieux par la communauté scientifique … et par Hitler.
     Ce sont celles qui semblent relancées chez nous ces années -ci…

     A preuve l’évolution inquiétante des mentalités et des mœurs… L’usage de la drogue devient licite avec les salles de shoot. D’ailleurs en fait d’addictions modernes, il n’y a pas que les victimes de l’alcool et de la fumette, il y a aussi, via Internet, des accro aux jeux d’argent, à la pornographie et au cybersexe, poisons parfois mortels.
     A force de banaliser à la TV des situations attristantes, l’on en arrive à saborder le principe de la famille. Déjà, l’on avait attenté au mariage civil avec le PACS, l’on occultait les conséquences de l’avortement et du divorce. Maintenant, le mariage pour tous ouvre de nouvelles brèches dans le délicat équilibre social : PMA, GPA, en attendant l’euthanasie.

     Dénonçant tout cela depuis longtemps, je me réjouis donc de la parution récente du livre « Résistance au meilleur des mondes ».qui confirme, développe et actualise mes propos.

Exemple. «Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents», vieille rengaine de tous les totalitarismes. (…)
     (…) La plus efficace machine de guerre contre la société est actuellement la notion de «genre». (…) « Grâce à la GPA (gestation pour autrui), à la matrice artificielle, à toutes sortes de bricolages biologiques, elle devrait pouvoir s'intégrer à la soupe indifférenciée appelée «genre», idéologie promue par l'Union européenne à grand renfort de lutte contre les discriminations sexuelles ! (…)
     Il demeure que, même libérés, c'est-à-dire n'appartenant plus à aucune langue, nation, religion, sexe, famille... et enfin égalisés, les êtres humains sont toujours soumis aux limites du temps et de l'espace. C'est ici qu'entre en scène le transhumanisme.
     Des connexions informatiques branchées au cerveau devraient permettre à celui-ci de devenir beaucoup plus intelligent.... »


***

     France-Valeurs se réjouit d’avoir modestement aidé Alexia à acquérir une voiture spécialement conçue pour faciliter la vie d’une jeune personne lourdement handicapée qui a réussi, à force de courage, à devenir ingénieur en informatique…

     Dans le même esprit, j’encourage l’un de mes jeunes amis, polytechnicien, à développer un système dérivé des robots rendant de la mobilité à des personnes paralysées comme il y en a plusieurs dans sa famille.

     A l’inverse, je dénonce comme œuvres d’apprentis- sorciers des procédés littéralement inhumains comme l’ectogénèse (utérus artificiel) et la connexion du cerveau humain à des ordinateurs.

     Merci aux auteurs de nous aider à comprendre la menace et à y faire face.
     Lisons et diffusons leur livre.
Jean Delaunay          

***
« Résistance au meilleur des mondes »
par Eric Letty et Guillaume de Prémare,
éd. Pierre-Guillaume de Roux, 2015, 213 p., 19 €.