http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Dans tous mes états
     « Dans tous mes états »

    C’est le titre du recueil des souvenirs de Philippe Richer, un homme d’exception dont la vie a été faite d’épisodes très divers, de la déportation au Conseil d’Etat.
    En 1953, je commandais un escadron en Allemagne et mon camarade François Guyon commandait l’escadron voisin. Ma jeune épouse était très liée avec Marie-Madeleine Guyon, née Richer.
    En juillet 1943, Philippe et François qui préparaient St Cyr à Paris avaient tenté de passer en Espagne pour rejoindre notre armée d’Afrique. Trahis par leur passeur, ils avaient été arrêtés par les allemands et déportés à Buchenwald. Libérés en avril 1945, ils nous avaient rejoints à Coëtquidan, début juillet. Ayant suivi le stage avec nous, ils ont été nommés sous – lieutenants en décembre.
    Contrairement à nous, ces deux rescapés, frustrés de participation directe à la Libération, se sont débrouillés pour être dispensés d’école d’application et rejoindre immédiatement l’Indochine.

    Trente mois après, retour du Tonkin, François découvrait la sœur de son copain et l’épousait.

    Un dimanche, je sonne chez mes voisins, ils sont sortis, c’est Philippe qui m’ouvre, un aspirateur d’une main et un vocabulaire de russe de l’autre. Quoique camarades de promotion, lui fantassin et moi cavalier, nous ne nous connaissions que par oui - dire. Il pose ses outils de travail et me raconte qu’il a quitté l’armée en rentrant du Laos, qu’il a suivi les cours de Sciences Po avec un intermède à Oxford. D’emblée, ce candidat à l’ENA qui fait le ménage de sa sœur fait sur moi une forte impression.

    Je reste depuis en contact étroit avec les Guyon et c’est par eux que j’apprends les péripéties de l’étonnante carrière de Richer. Je le retrouve de loin en loin et, à chaque fois, c’est pour admirer la vive intelligence de cet homme, son courage, la richesse de sa forte personnalité anticonformiste, la variété de ses étonnantes expériences, sa sincérité et son sens de l’humour.
    Ce d’autant plus que diffèrent beaucoup nos points de vue sur les évènements et la politique.

    C’est pour tout cela que je viens d’acheter son livre, lu d’un trait avec un vif intérêt. Je l‘y retrouve tout entier, la vigueur de sa plume égale à celle de son verbe.

     Il s’y étend assez longuement sur sa jeunesse heureuse et reconnait sa chance immense d’être né dans une famille de grands bourgeois dont il a hérité notamment la culture et le sens du service.
    Il raconte sobrement sa déportation en disant qu’il n’avait jamais douté d’en revenir.
    Il passe ensuite brièvement en revue les étonnantes étapes de sa vie : le survivant de Buchenwald devenu officier parachutiste revenu du Laos reprend de brillantes études qui l’amènent à choisir la diplomatie après l’ENA et la découverte du monde anglo-saxon. Puis ce sont de nombreuses affectations à l’étranger entrecoupées de délicates missions particulières (en Asie, en Algérie, en Russie soviétique, en Mongolie, en Roumanie, en Nouvelle Calédonie et de nouveau en Asie).
    Le tout entrecoupé de deux essais en politique, l’un comme assistant de Mendès France, son grand homme, candidat malheureux aux élections législatives, l’autre comme candidat lui-même (socialiste) également malheureux aux élections législatives suivantes…
     En 1975, il représente la France à Hanoï et fait des propositions au Gouvernement concernant la reprise de la coopération avec le Vietnam nouvellement unifié. Il est désavoué et démissionne.

    En 1982, il rejoint le Conseil d’Etat où il termine une brillante carrière riche en épisodes flatteurs et en douloureuses épreuves. Son épouse est tuée au cours d’un accident de la route. Il fait face.
***

     La lecture de son petit livre m’a passionné, à travers notamment la différence de nos visions respectives des hommes et des évènements.
Jean Delaunay         

« Dans tous mes états. Un itinéraire français », de Philippe Richer, éditions Les Indes savantes,
Année de parution : 2012
140 pages
Format : 158 x 240 mm - Relié
Prix : 19 €