http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Science et valeurs

A propos de la mission Rosetta- Philae


      Pour moi qui connais la difficulté du tir militaire sur objectif mobile à vue directe, arriver à poser une petite sonde pleine de précieux capteurs en tous genres sur une comète filant dans l’espace à une vitesse vertigineuse, le tout à des milliards de kilomètres de la terre, représente une réussite technique extraordinaire.
      Ce magnifique exploit vient d’être réalisé par une équipe scientifique européenne pluridisciplinaire qui a travaillé, dit-on, pendant trente ans sur le projet, lequel très cher.

      Cette nouvelle aventure humaine est une occasion de fierté pour nous comme pour beaucoup de nos contemporains, d’autant plus qu’ailleurs l’actualité nous fournit plutôt des motifs de tristesse, voire de honte.

      Bien entendu, certains se demandent « A quoi, ça sert ? » et d’autres regrettent que l’on n’ait pas consacré autant de moyens humains et financiers à la lutte contre le cancer ou au développement économique et culturel de populations pauvres, limitant d’autant l’émigration de survie.

Méditant sur ce sujet, j’en arrive aux quelques idées suivantes.

      Non, cette prouesse ne contribuera sans doute pas, directement et dans l’immédiat, au bonheur des hommes d’aujourd’hui. Il est cependant probable, qu’indirectement et à terme, les divers développements rendus nécessaires pour et par sa réalisation aboutiront, eux, à un certain bénéfice pour nos successeurs. L’histoire enseigne en effet que même ces horreurs que représentent les guerres ont été l’occasion de découvertes importantes, non seulement dans le domaine des armes mais aussi dans des domaines comme la médecine et la chirurgie, les communications etc.
      Oui, cette entreprise est une nouvelle manifestation de l’orgueil humain mais la frontière est difficile à placer dans ce domaine entre orgueil humain et esprit d’entreprise, curiosité bien placée, soif de découverte, désir d’utiliser nos talents, bref de « soumettre la terre » comme le Créateur l’a demandé aux hommes dès l’origine. Ce Créateur, il est bien connu qu’un peu de science nous en éloigne mais que beaucoup de science nous incite à croire en Lui.

      Certes l’on pourrait imaginer qu’une autorité mondiale fixe des priorités en matière de recherche scientifique de façon à orienter les études d’abord dans les domaines proprement vitaux comme le virus Ebola ou le réchauffement climatique… Malheureusement, une telle autorité n’existe pas encore. Par ailleurs, les préoccupations des hommes sont très diverses, d’où la multiplicité des études, des projets, des brevets d’invention et des entreprises.
      Ce foisonnement me paraît une richesse plus qu’un danger.

      Par rapport aux objectifs de France-Valeurs, j’estime enfin qu’en dépit du caractère incertain de son champ d’application, la mission Rosetta prouve assez qu’ont été mis en œuvre un certain nombre d’éléments relevant des valeurs humaines. Ce sont, à mes yeux, le travail, et notamment le travail en équipes, la méthode, l’opiniâtreté, laquelle est une forme du courage moral, la mise en commun des connaissances acquises et des observations nouvelles, et surtout le service d’un projet susceptible de rassembler un certain nombre de volontés et de compétences.

       Dans le contexte actuel, national, européen et mondial, où l’absence de grands projets est criante, voire insupportable, retenons l’exemple que nous donnent ces astronautes et réclamons à nos hommes politiques de lancer, à leur tour, des projets susceptibles d’enthousiasmer, non seulement une élite des cerveaux, la petite communauté scientifique mais des populations entières.
Jean Delaunay            

Rosetta
>