http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Mettre des priorités dans notre vie
29/11/2006

       On demanda un jour à un vieux professeur d’intervenir, en tant qu’expert, devant les cadres supérieurs de quelques grosses entreprises sur le thème de la planification de leur temps
       Debout face au groupe prêt à prendre des notes, il sortit du dessous de la table un grand vase en verre vide. Il prit également une douzaine de cailloux de la taille de balles de tennis qu’il déposa délicatement un à un dans le vase jusqu’à ce qu’il soit plein. Lorsqu’il devint impossible d’ajouter d’autres cailloux, il demanda à ses élèves : « Le vase vous semble-t-il plein ? » et tous répondirent : « Oui ! ». Il attendit quelques instants puis ajouta : « Vous en êtes sûrs?»

       Il se pencha à nouveau et sortit du dessous de la table une boîte remplie de gravillons qu’il versa avec soin sur les cailloux en bougeant légèrement le vase afin que le gravier s’infiltre jusqu’au fond entre les cailloux. « Le vase est-il plein cette fois ? » demanda-t-il. Devenus plus prudents, les élèves commencèrent à comprendre et répondirent : « Peut-être pas encore ». «Bien !», répondit le vieux professeur. Il se pencha à nouveau et sortit cette fois un sac de sable qu’il versa soigneusement dans le vase. Le sable remplit tous les espaces entre les cailloux et le gravillon. Il demanda à nouveau :
« Le vase est-il plein maintenant ? » Tous répondirent sans hésiter : «Non !». En effet, répondit le vieux professeur et, comme s’y attendaient les élèves, il prit la carafe posée sur la table et versa l’eau qu’elle contenait, dans le vase, jusqu’au bord.

       Il leva alors les yeux vers son auditoire et demanda : « Quelle grande vérité nous enseigne cette expérience ? ». Le plus audacieux, pensant au thème du cours (la planification du temps), répondit : « Ceci montre que même lorsque notre agenda est entièrement rempli, avec un peu de bonne volonté on peut toujours y ajouter un engagement, une chose supplémentaire à faire ».

       « Non,
répondit le professeur. Ce n’est pas cela. Cette expérience nous démontre autre chose : si l’on ne met pas d’abord les gros cailloux dans le vase, on ne réussira jamais à les faire entrer par la suite ».
       Il y eut un moment de silence et tous prirent conscience de l’évidence de cette affirmation.
       Il poursuivit alors :
« Quels sont les gros cailloux, les priorités, dans votre vie ? La santé ? La famille ? Les amis ? Défendre une cause ? Réaliser une chose qui vous tient à cœur ? La chose importante est de mettre d’abord ces gros cailloux dans votre agenda. Si l’on donne la priorité à mille autres petites choses (le gravillon, le sable) on remplira sa vie de futilités et l’on ne trouvera jamais le temps de se consacrer aux choses vraiment importantes.
N’oubliez donc pas de vous poser souvent la question : ‘Quels sont les gros cailloux dans ma vie ?’ et de les mettre à la première place dans votre agenda ».


       Puis, d’un geste amical le vieux professeur salua l’auditoire et quitta la salle.

Extrait de Zenit de 2006-11-03 : P. Cantalamessa : Quelles sont les priorités dans notre vie ?
***
haut de la page
Retour