http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
01/10/2014
Familles
     Familles, je vous aime !
     Cet été, comme beaucoup de grands-parents, nous avons eu l'occasion de resserrer des liens entre les quatre générations de notre famille et nous avons mesuré, une fois de plus, notre chance d'avoir autour de nous une petite tribu affectueuse, même si elle est géographiquement dispersée.

     Nous venons aussi de rencontrer des personnes qui n'ont pas- ou plus - de famille, en cherchant à alléger pendant quelques instants leur solitude.
A leur contact, nous avons pris conscience du poids de celle-ci, surtout quand l'âge vient.

     Du coup, au moment où plusieurs instances civiles et religieuses s'apprêtent à débattre des problèmes concernant la famille, il me semble important de redire ici nos convictions souvent affirmées.

     Oui, la famille, au moins celle dans laquelle nous sommes un certain nombre à avoir la chance de vivre, est bien le pilier de la société et le "principal amortisseur naturel des difficultés sociales".
Représentant " l'école élémentaire " de la socialisation des enfants, elle est, à la fois, le théâtre d'inévitables affrontements mais aussi le lieu par excellence d'apprentissage du pardon et du service gratuit, celui de la transmission des valeurs et, finalement, celui de la découverte de l'amour.

     Nous savons cependant que trop de familles connaissent des crises. Celles-ci aboutissent souvent à des divorces lesquels suscitent beaucoup de troubles chez les enfants, qui ont tendance à reproduire à leur tour, l'âge venu, ce cycle vicieux.

     Nous regrettons aussi que tant de jeunes couples se satisfassent de l'union libre qui signifie leur refus de s'engager pour la vie, condition essentielle, selon nous, d'un amour profond et complet.

     Nous déplorons aussi que les pouvoirs publics se soient lancés- et le pays avec eux- dans cette funeste entreprise du "mariage pour tous", une nébuleuse aux nombreuses facettes dont chacune représente une véritable trahison de la nature humaine comme de nos principes et de nos traditions.

     Déjà nous voyons se préciser la menace de légalisation de la PMA au profit de couples de même sexe (procréation médicalement assistée) ainsi que du recours à des "mères porteuses" (Gestation pour autrui GPA) vivant a l'étranger dans des pays pauvres. Il s'agit en fait de commerce d'enfants, ce qui nous révolte car, comme le disent nos amis de la Manif pour tous et des AFC, "l'humain n'est pas une marchandise".

     Dans le même domaine, les études sur "le genre" nous paraissent hautement suspectes (voir notre prochain billet sur le congrès du genre).

     Pour toutes ces raisons, la manifestation nationale du 5 octobre nous parait opportune, ne serait-ce que pour confirmer notre opposition de fond à des mesures qui risquent de troubler encore davantage les esprits et d'aggraver la crise de la famille.
Oui, la famille est, plus que jamais le pilier de la société.
Jean Delaunay