http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
03/09/2014
Quelques jeunes et autant de raisons d’espérer.
      Au moment où les médias nous apprennent tant de mauvaises nouvelles, nous venons de recevoir dans notre chalet savoyard estival une visite qui a contribué à relancer en nous l’espérance.

     Il s’agit d’un groupe d’une dizaine de jeunes, garçons et filles, emmenés par l’un de nos petits fils dans une sévère randonnée en moyenne montagne. Arrivés chez nous fourbus et trempés après plusieurs heures de marche sous la pluie, ils sont venus se détendre au bord de notre lac où, par bonheur, le soleil est justement réapparu.

     Nous avons pris beaucoup de plaisir et de réconfort à échanger avec ces jeunes français de vingt ans que nous ne connaissions pas auparavant.
     L’on nous dira : ce sont des privilégiés ; ils sont issus de familles qui tiennent la route ; ils sont en bonne santé ; ils ont tous fait de bonnes études au lycée et sont engagés dans des cursus prometteurs : un futur ingénieur, un étudiante en médecine, plusieurs étudiants en droit, en lettres et en Com, une candidate à Normale Sup, un élève d’école de commerce, une future psychologue travaillant dans une université anglaise… bref, des têtes bien faites et ne rechignant pas au travail.
     C’est vrai, ce groupe n’a rien à voir ( I Pad et cigarettes exceptés) avec les trop nombreux jeunes paumés de toutes classes sociales qu’on voit traîner leur ennui et leur angoisse aussi bien dans les cités que sur les plages à la mode.

     Je me réjouis cependant d’avoir trouvé en eux des personnes qui correspondent à mon idéal de vie :
-Sportifs et volontaires, ils ont choisi de marcher une semaine sur des sentiers à fortes dénivelées, lourdement chargés de surcroît.
     Ouverts sur le monde, ils ont tous déjà acquis une certaine expérience sociale : plusieurs d’entre eux ont été responsables de camps scouts cet été, d’autres se sont occupés de jeunes handicapés, un autre leur enseigne la musique, l’élève ingénieur et notre petit fils juriste viennent de travailler comme ouvriers pendant deux mois …
      Ils sont tous capables de parler d’autre chose que de leurs études et se sont volontiers livrés quand nous avons abordé avec eux de grandes questions.
     Ils sont joyeux mais respectueux (déjà entre eux, nous semble-t-il.) et discrets : leur voisinage ne nous a pas gênés d’autant plus qu’ils étaient autonomes. Ils nous ont d’ailleurs demandé quels services ils pourraient nous rendre.

     Enfin et surtout, ce qui nous a d’emblée sauté aux yeux, c’est la cohésion de leur groupe. Il faut dire qu’ils sont chrétiens et que leur noyau a fait connaissance aux JMJ de Madrid.

     En conclusion, ce fût une grâce, pour nous, grands parents déjà comblés, de prendre contact avec ce sympathique échantillon de notre belle jeunesse française.

     Alors que ceux et celles qui nous gouvernent sont trop souvent recrutés parmi les intellos éloignés des réalités et des hommes, et gâtés par l’idéologie partisane, puissent ceux-là rayonner leurs qualités dans leurs milieux de vie pour contribuer, avec d’autres, à reconstituer nos élites dans le sens de la compétence, du désintéressement, du service et du courage.
Jean Delaunay          

***