http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
01/01/2014
Les vœux de France-Valeurs
       En cette rude fin d’une année difficile, je souffre avec ceux qui souffrent, notamment les malades et les chômeurs de chez nous et les victimes de la folie meurtrière au Moyen Orient et en Afrique.
      Je vous adresse néanmoins nos vœux chaleureux en restant à la fois sur le terrain des Valeurs et sur la lancée, que j’estime prometteuse, des Manifs pour tous.

      Je vous souhaite d’abord d’aimer et de faire aimer davantage la France.
      Au moment où, au nom du mondialisme et de la diversité glorifiés, certains considèrent ce sentiment comme dépassé, je formule, moi, le vœu que nous mesurions mieux notre chance de vivre en France, d’être français et de bénéficier d’un immense capital culturel et matériel. Nous le devons au travail de ceux qui nous ont précédés et au sacrifice de beaucoup d’entre eux. En ce centième anniversaire du début de la Grande Guerre où l’on va prononcer force discours, je voudrais qu’ils servent surtout à expliquer aux jeunes ce que représente la Patrie et ce que nous avons à faire aujourd’hui pour le vivifier.
***

      Je vous souhaite ensuite d’aimer et de faire aimer davantage notre civilisation d’origine chrétienne.
Alors que d’autres prétendent changer la civilisation et mettent tout en œuvre dans ce but, j’émets, moi, le vœu que nous réalisions mieux tout ce qui la constitue et qui, pas à pas, a contribué à faire avancer l’humanité... Ce qui a été inventé pour améliorer la vie matérielle des hommes et des femmes dans les domaines de l’habitat, de l’alimentation, des soins corporels, des communications … Et surtout ce qui a été fait pour qu’ils s’éloignent progressivement de leur quasi animalité primitive : organisation de la société, lois, éducation et instruction, amélioration des rapports humains, efforts pour préserver ou rétablir la paix, pour faire avancer le respect de la dignité humaine, celle de la femme et de l’enfant notamment, pour faire prévaloir le bien commun et l’intérêt général.
       Je salue l’apport des anciens Grecs à la construction progressive de cette civilisation européenne (la raison, la démocratie…) et celui des Latins (l’ordre et le droit) mais je crois que le christianisme a transcendé tout cela en faisant apparaître en plus les notions d’amour du prochain, de service à rendre, du travail ennobli...
       Il reste évidemment à faire passer cet idéal dans les faits partout mais c’est déjà merveilleux de l’avoir vu naitre à l’époque de l’esclavage, des massacres de prisonniers, des incendies de villes etc.
      Non, notre civilisation ne doit pas être changée, elle a cependant besoin d’être épurée, actualisée et proposée à ce monde en folie comme modèle (imparfait) d’équilibre, de primauté de l’Homme et de quête d’Absolu.
***

      Je vous souhaite enfin de continuer à vivre de ces Valeurs qui constituent ensemble l’idéal de notre existence et de contribuer à réensemencer autour de vous ces forces morales et spirituelles, ces Vertus qui permettent aux hommes et aux sociétés de tenir debout.
       Au moment où d’autres promeuvent le relativisme tous azimuts, revendiquent la liberté de tout dire et de tout faire au nom du faut que j’m’éclate, et assignent comme but de vie aux hommes la recherche du plaisir et du confort, je persiste, moi, à croire que la mission que je nous étais assignée en fondant France-Valeurs en 1986 reste d‘actualité.
      Je forme ainsi des vœux pour que nous continuions à opposer le courage à la lâcheté, l’honnêteté à la prévarication, le sens des responsabilités et la générosité à l’égoïsme, le sens du devoir au droits-de-l’hommisme… que nous en appelions au bon sens face aux utopies… que nous veillions à ce que la famille reste le pilier de la société face au délitement provoqué de celle-ci… que nous essayions de témoigner par nos vies de ce que nous aimons sous les noms de service, vérité, beauté et bien.
***

      Préservons soigneusement notre liberté de penser tout cela en dépit des modes contraires, et parfois des menaces…
      En exprimant nos convictions et en les vivant, nul doute que nous contribuerons modestement à améliorer un atome du monde qui nous entoure. C’est ainsi que, avec l’aide de Dieu, reviendra peu à peu la confiance… la courbe du chômage s’en ressentira et les adversaires éprouveront enfin le besoin de faire la Paix.

      Dans cette Espérance, bonne année 2014.
Jean Delaunay            

***