http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Et vous ? Que transmettez-vous ?
11/10/2006

       A la question : « Qu’êtes-vous heureuse d'avoir transmis à vos enfants ? », elle a répondu :

- Je m'attache à créer entre mes enfants une ambiance de partage, de respect de l'autre. Depuis qu'ils sont tous petits, je veille à ce qu'ils parlent correctement entre eux, à ce qu'ils respectent le temps de parole de chacun, à ce qu'ils se partagent les bonbons…
Je me rends compte que tout ce qui est mis en place à la maison a une influence directe sur leur comportement extérieur, aujourd'hui et demain.
- Je leur transmets le respect de soi-même et des autres:
-Le premier passe par l'image que l'on donne de soi : apparence physique, vêtements, hygiène, tenue à table... et par l'image qu'on a de soi (il faut de l'assurance pour être bien dans sa peau)
-Le deuxième par l’écoute, le langage...
- Mon optimisme (mes « lunettes roses») et ma joie de vivre, d'où découlent les valeurs essentielles : tolérance, persévérance, don de soi, bonheur faire de la musique ensemble...
- La culture, la nature et l'attachement à leur deuxième pays d'origine
- Le sens de la gratuité de l'engagement : je suis bénévole et mes enfants savent expliquer à leurs copains que l'on peut faire des choses sans salaire avec le même sérieux que « les papas qui mettent une cravate ». (dixit Rémy 7 ans)
Prendre les choses de manière positive : face à un problème, penser d'abord
- comment le résoudre plutôt que de se laisser submerger par lui.
- La capacité à se réjouir de ce qu'ils vivent.
- Le goût du travail bien fait pour qu’ils trouvent leur place dans la société.
- Le sens de l'honnêteté.
- La curiosité. La diversité du monde extérieur. Après avoir vécu à l'étranger, ils sont dans une école internationale et apprennent d'autres langues. Ils ont des copains italiens, coréens et thaï.
- Savoir cuisiner : je peux laisser mes deux fils seuls sans souci de mauvaise bouffe. C'est un vrai atout pour eux plus tard.
- Avoir une maison ouverte. Même si ce n’est pas toujours simple, j’invite toujours chez moi une personne qui traverse un moment difficile.
- L'accueil de la différence : aux goûters d'anniversaire, j'invite un enfant handicapé que nous connaissons.
- Le goût de la découverte. Ils ont connu d'autres cultures en voyageant. Cela a participé à leur intérêt pour l'économie mondiale et la politique.
- La faculté d'imagination et leur goût pour le spectacle, la danse, la musique…
- L’histoire de la famille : pour tenir debout il faut savoir d’où on vient !

***
Et vous, que transmettez-vous ?

Exprimez-vous sur le site M.M.M. France
Texte original sur la revue du MMMFrance "Côté mères"
no.18  septembre 2006
haut de la page
Retour