http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Une femme courageuse
27/07/2011



Christine Boutin vient de déclarer publiquement qu’elle est à nouveau candidate à la prochaine élection à la Présidence de la République.

Malgré ses déconvenues précédentes - électorales et ministérielle - et les commentaires ironiques d’une partie de la classe politique et des médias vis-à-vis de celle qui affiche, envers et contre tous, sa foi catholique et tout ce qui va avec, cette femme hors du commun engagée en politique fait preuve d’une opiniâtreté et d’un courage que j’ose qualifier d’admirables.

Je la connais assez pour savoir qu’elle n’est pas mue par la soif du pouvoir et le goût des grandeurs. Elle a cependant expérimenté, qu’en démocratie, les échéances électorales constituent pour ceux qui ont, comme elle, des convictions assurées et l’aptitude à communiquer, autant d’irremplaçables tribunes.

La grande élection de 2012 lui permettra donc non seulement d’exposer ses idées mais surtout d’attirer l’attention de l’opinion publique sur des sujets proprement vitaux que la plupart des vieux routiers de la politique politicienne ont trop souvent peur d’aborder.

Pour elle, au contraire – comme pour nous - la famille fondée sur le mariage constitue, plus que jamais, le pilier de la société et le lieu privilégié d’éducation des jeunes.
Même si ses formes dérivées – voire dévoyées - doivent être reconnues, la famille traditionnelle a besoin d’être mieux protégée et l’autorité des parents davantage soutenue.

Pour elle et pour nous, les lois morales gardent leur vertu éternelle : celle de permettre le fonctionnement le moins mauvais possible de la société, conjugué avec le bonheur, le meilleur possible, des individus.

C’est ainsi qu’elle a fondé l’Alliance pour les droits de la Vie, considérant notamment que l’avortement est un fléau et que les femmes en difficulté ont besoin d’être aidées et accompagnées.

Corollairement, le couple homme- femme lui paraît l’acteur normal de l’exercice de la sexualité, en lien direct avec la transmission de la Vie.

Plus généralement, elle soutient la primauté de la personne humaine par rapport au prétendu intérêt général et demande qu’on respecte son éminente dignité - y compris et surtout aux stades de grande vulnérabilité : l’embryon dans le ventre maternel face à la réalité de l’IVG banalisée... comme le vieillard dépendant et le grand malade face à la tentation de l’euthanasie…

Sur tous ces points et d’autres, comme le devoir de solidarité de la société vis-à-vis de ses membres malchanceux (solidarité qui n’exclue pas une certaine exigence), nos positions rejoignent les siennes.
C’est pourquoi nous considérons que sa voix à la tribune des médias sera notre voix.

C’est pourquoi, au moment où la timidité et l’inaction systématique stérilisent tant de membres de la majorité silencieuse, je félicite au nom de France-Valeurs notre amie Christine Boutin et je la remercie de sa courageuse décision.

Jean Delaunay