http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Hommage à Jean Paul II
04/05/2011
       Pourquoi joindre la modeste voix de France-Valeurs au concert unanime de louanges que nous venons d’entendre ?
      C’est que l’image du nouveau Bienheureux représente la synthèse de toutes les valeurs que nous considérons comme les piliers de notre société et de notre civilisation d’origine Chrétienne.
      A ce titre, il reste un modèle notamment pour toutes ces générations qui sont en quête de figures à admirer et à imiter.
      Nos valeurs, il les a incarnées à la fois quand il était au mieux de sa forme de sportif de Dieu et quand il a été atteint par l’âge et la déchéance. A cet égard, il nous a montré que, contrairement à l’esprit du temps, le jeunisme n’est pas un idéal en soi, contrairement au fait d’accepter humblement son sort.
***

      Très impressionné par la lecture du maître - livre de George Weigel : «Jean Paul II, témoin de l’Espérance»*, je me borne ici à souligner trois traits, marquants à mes yeux, du caractère de ce géant de la Chrétienté moderne.

Le courage
       En conclusion de mon propre livre de 1985 : «La Foudre et le Cancer», je citais les deux formules convergentes de mes maîtres à penser : le «Ne pas subir» du Général de Lattre et le fameux «N’ayez pas peur» de Jean Paul II.
      Sa devise, il l’a d’abord mise en œuvre sur le plan politique, se révélant un modèle de courage moral, à travers son comportement, successivement comme étudiant, comme archevêque et comme pontife face au pouvoir communiste … Sur le plan doctrinal, il a osé aborder des sujets qui allaient à contre-courant de la pensée dominante…
      En ce qui concerne le courage physique, il en a donné l’exemple à la fois comme rescapé de l’attentat de 1981 et comme grand malade portant sans complexe sa croix sous l’objectif impitoyable des caméras…

Le dynamisme vital
       D’abord homme de Dieu à travers tout son être, apparaissant littéralement habité par la foi, l’espérance et la charité, sa hauteur de vue intellectuelle était aussi au diapason de son extraordinaire charisme, un étonnant dynamisme vital empreint d’amour pour les hommes et mis au service de sa mission, appuyé par le sens du geste ( sans doute acquis autrefois sur les planches).

L’humour
       L’autorité sympathique qu’il rayonnait était renforcée par sa gentillesse et son sens de l’humour. Celui-ci transparaissait d’abord dans son sourire. C’était même l’un des grands atouts de ce «grand communicateur» qui a su rester aussi un modèle d’humilité.
***

      Je m’en tiendrai là. En ce qui me concerne, j’ai considéré comme providentielle l’arrivée et l’action de ce Pape «venu du froid» au moment où l’Eglise traversait une grave crise alors que le pouvoir communiste semblait encore tout puissant.
      J’ai été fier d’être catholique sous sa bannière. J’ai vibré hier avec la masse de ses fidèles.

      Je forme des vœux pour que nos hommes publics s’inspirent, chacun dans leur genre et chacun dans son créneau, de la noblesse d’attitude de celui que l’Eglise nous propose comme modèle.

      Je retiens surtout, pour moi, pour mes descendants et pour mes amis, l’essentiel de son testament.
« N’ayez pas peur ! »

Jean Delaunay            

Jean-Paul II témoin de l'espérance
Auteur : George Weigel
Editeur : Jean-Claude Lattès; Édition : Éd. augm (11 avril 2005)
ISBN-10: 2709627418
ISBN-13: 978-2709627412


Retour