http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Le prix à payer
13/10/2010
       Mon livre: “Lettres à mes petits enfants sur des sujets qui fâchent” contient un chapitre sur l’Islam en France*. Tout ce que j’ai écrit, il y a dix ans, sans passion, me semble rester vrai alors que les rapports avec les musulmans prennent de plus en plus d’importance car leur nombre grandit et que leurs attitudes paraissent se radicaliser.
      D’autres livres, écrits par des musulmans dotés d’une certaine liberté d’esprit, nous permettent de mieux comprendre les mentalités fréquentes dans leur milieu.
      Ces livres sont d’autant plus intéressants qu’ils sont étayés par des faits réels. C’est le cas du poignant témoignage d’un irakien qui s’est converti au catholicisme. Son titre: “Le prix à payer” * est révélateur de la réalité. Je ne veux pas déflorer ces pages, édifiantes à double titre, mais confirmer mon point de vue à la lueur de l’actualté souvent brûlante.
***

      Inutile de faire de l’angélisme : les rapports avec les musulmans ne sont pas faciles, tant nos façons de penser sont différentes. Pour n’en citer qu’un aspect, alors que nous sommes contestataires dans tous les domaines, ils n’ont pas droit à l’indépendance d’esprit.
Islam = soumission : le Coran doit être reçu à la lettre.
***

      Cela dit, n’ayons pas peur d’eux car ils sont forts surtout de nos propres faiblesses. (Rappelons-nous leur proverbe: baise la main que tu ne peux couper et coupe la main qui te caresse.)
Ne soyons pas non plus "anti-musulmans" et surtout ne mettons pas dans le même sac les gentils commerçants de quartier et les braves employés d’usine et ces bandes de jeunes déracinés sans foi ni loi mais pleins de haine qui tentent de remettre la razzia en honneur chez nous, ou les assassins suicidaires du bazar de Kaboul...
***

      Au dela des rencontres-bidon, socio-culturelles et diplomatiques où nous nous présentons souvent pleins de complexes, tentons de mener avec eux un vrai dialogue religieux car beaucoup de musulmans sont attirés par les choses religieuses alors qu’ils n’ont jamais eu l’occasion ou l’audace de regarder en face le vrai visage de Islam.
***

      Ce faisant, tenons-nous en à la vérité, doucement mais fermement . Refusons d’admettre que seules de "petites différences doctrinales" nous séparent alors que le contenu de notre Credo (Trinité,Incarnation, Rédemption, Passion et Résurrection) est loin des préceptes du Coran..
      Insistons sur le fait que, pour nous, la liberté religieuse est un droit de l’homme, ce que précisément l’Islam rejette, en faisant de l’apostasie le pire des crimes.
***

      Attention aussi à des formules abusives comme : “Finalement, nous avons le même Dieu” ... “Nous, Juifs, Musulmans et Chrétiens, nous avons en commun d’être trois aspects de la religion du Livre.( Malgré son attachement à l’Evangile, le christianisme n’est pas une religion du Livre... Quant au Coran, il ignore la notion d’Alliance entre Dieu et les hommes...)
***

      Acceptons de voir qu'entre islamisme et Islam, il n'y a qu’une différence de degré. (Des musulmans viennent de se faire tabasser à Paris parce qu’ils avaient bu en public pendans le Ramadan...)
Cette vision de Dieu me semble loin de celle de la Parabole du Fils Prodigue.
***

      L’importance de la raison critique en matière religieuse est une des grandes leçons que j’ai tirées du témoignage contenu dans le “prix à payer.”. C'est un critère incontournable de vérité de notre culture d’aujourd’hui. Essayons d’en convaincre dautres musulmans.
***

      Par dessus tout, profitons de notre liberté chrétienne pour acquérir des compétences sur l’Islam mais surtout fortifions notre foi et vivons ce que nous croyons.
Jean Delaunay             
***
Le prix à payer”, de Joseph Fadelle, Editions l’Oeuvre 18 €

Lettres à mes petits enfants sur des sujets qui fâchent
"Le prix à payer" (L'oeuvre)

Retour