http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Vœux de rentrée
08/09/2010
       En cette période réputée sensible, la préoccupation majeure des parents ne concerne pas le poids du cartable des chers petits, pourtant bon indicateur de la complexité des programmes scolaires.
      Ils veulent surtout apaiser l’angoisse qui saisit tel ou tel à la pensée de nouveaux camarades à affronter en récréation, et le convaincre que sa nouvelle maîtresse - pourtant réputée sévère - saura combiner douceur et fermeté pour conquérir son cœur et éveiller son intelligence. C’est dans cet espoir qu’ils attendent le retour de leurs écoliers et leurs impressions de rentrée…
***
      J’imagine que l’état d’esprit est un peu le même dans la partie de la classe politique qui est aux affaires. Pour elle, dans notre démocratie, l’important est d’agir sur l’opinion, en la persuadant que les réformes à faire sont justifiées et que, dans chaque domaine, le cap choisi est le seul tenable.
      Moyennant quoi, nos gouvernants doivent, d’une certaine façon, tendre le dos en espérant que prévaudra la sagesse proverbiale de la masse des français...
***
      Ceux de l’autre camp, a contrario, cherchent à mettre en résonance les sujets de mécontentement. Ils tentent de galvaniser des foules sur ces thèmes en espérant que le tumulte sera tel qu’il obligera les responsables à mettre beaucoup d’eau dans ce que nous pressentons tous comme une amère potion - voire de les forcer à différer, une fois de plus, l’application de mesures cent fois rapportées dans le passé pour ne pas déplaire...
***
      En cette vingt- cinquième année de son existence, alors que la chose publique s’avère de plus en plus difficile à gérer - ne serait-ce que dans le domaine de la sécurité publique où les points de vue sont si contrastés et si teintés d’illusions... et d’idéologie – France-Valeurs continue à n’afficher aucune prétention en matière politique.
***
      Cela dit, c’est en connaissance de cause que nous avions choisi de centrer notre Lettre de septembre sur le courage – et notamment le courage moral.
***
      C’est donc en pleine conscience des périls actuels et des enjeux, et aussi des constantes de l’âme humaine, que nous souhaitons chaleureusement bon courage aux plus jeunes pour reprendre le collier en dépit des mille sollicitations du monde moderne...
***
      Bon courage aux parents à la maison, et aux maîtres dans les salles de cours, pour cumuler adroitement la patience aimante, la pédagogie et la rigueur afin d’élever ces êtres si souvent rebelles et toujours si attachants dont ils ont la charge.
***

       Bon courage enfin aux hommes publics pour vouloir et savoir, à la fois, prendre le pouls de nos concitoyens et garantir leurs libertés essentielles…
      Pour, ce faisant, les respecter assez pour être capables de les avertir à temps de ce qui les menace et de ce qui se prépare en dehors d’eux et à leur profit…
      Pour oser, par-dessus tout, choisir entre les divers inconvénients et décider sans crainte de mécontenter une partie d’entre eux mais en sauvegardant les plus faibles…
***
      Alors que tant de gens appréhendent les lendemains et diffusent la grogne, continuons à rayonner notre message de bon sens et de confiance dans la vie.
Bon courage pour la rentrée !

Jean Delaunay            
***

Retour