http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
L’Esprit d’enfance
28/06/2006

      Je trouve que cet éditorial de la Lettre de la Fondation Jérôme Lejeune s’inscrit dans le droit fil de la Lettre de France-Valeurs de Mai 2006 sur le bonheur. C’est pourquoi je remercie cette Fondation amie de nous autoriser à la publier en tant que billet de la semaine.
Jean Delaunay.

L’esprit d'enfance

      L’esprit d'enfance - qui n'est pas infantilisme - est pour nous à la fois un goût et une méthode.
     Spontanément nous aimons la vie comme les enfants qui ne conceptualisent pas leur instinct du bonheur. Pas besoin de nous forcer pour cela. Il n'est que d'ouvrir les yeux pour constater chaque matin que la vie est belle et mérite d'être vécue. Souvent des choses simples - un vol d'hirondelles, deux brins d'herbe entre les pavés, trois lignes ou quatre mots, un regard, un sourire - suffisent a nous le rappeler. Car l'esprit d'enfance sait que le bonheur de la vie n'est pas un long fleuve tranquille mais un bouquet d'instants précieux.
     C'est le même mouvement qui nous fera tourner le dos à ce qui blesse cette capacité d'émerveillement. Comme chez l'enfant, il s'agit d'un refus inné, vif et sans regret.
     Encore une fois, rien d'idéologique dans cette attitude. Il est hors de question de demander à l'enfant les raisons de certains de ses « non ».
     Quand c'est non, c'est non.

      Mais l'esprit d'enfance est aussi ce qui structure notre travail. En effet, rien ne serait possible sans la confiance de l'enfance, son absence d'inhibition, son abandon. Nous sommes tellement dépendants les uns des autres; des scientifiques et des médecins bien sûr, mais aussi des malades et de leurs familles, des donateurs, que si nous n'avions pas la confiance, nous n'oserions pas mettre un pied devant l'autre. Or, avez-vous déjà vu des enfants hésiter à avancer ? « Si vous ne devenez pas comme cet enfant... », dit l'Ecriture.
     Et pourquoi l'esprit d'enfance n'hésite-t-il jamais ? Parce qu'il croît en ses rêves. Il a la foi. Il a l'espérance, au-delà de toute espérance, qu'il peut y arriver.
      Et, quand il regarde l'avenir, l'enfant s'imagine moins au bord d'un précipice que devant la porte ouverte d'une cage. Que lui faut-il alors pour s'envoler ?
     Juste se sentir appelé par un autre... ou par l'Autre.
Jean Marie Le Méné
Président
***
La Fondation Jérôme Lejeune
pour la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence

trisomie 21, syndrome de l’X-fragile, autres syndromes rares…

Chercher afin de trouver un traitement pour guérir les patients atteints de maladies génétiques de l’intelligence.
La Fondation Jérôme Lejeune finance 100 programmes de recherche dans le monde chaque année.

Soigner grâce à une équipe de médecins, généticiens, psychologues, etc.
La Fondation Jérôme Lejeune a créé le 1er centre de consultation spécialisée en Europe : 3600 patients.

Défendre la dignité fondamentale de toute vie humaine.
La Fondation Jérôme Lejeune anime le 1er site francophone d’actualité bioéthique :www.genethique.org

La Fondation Jérôme Lejeune est indépendante. Ses ressources ne proviennent que de dons privés.
FJL, 31 rue Galande - 75005 Paris - tél. : 01 46 33 31 82
www.fondationlejeune.org
haut de la page
Retour