http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Honneur, Patrie, Valeur, Discipline et Identité nationale...
30/06/2010

      Il est d'usage dans nos démocraties de poser, de façon récurrente, des questions qui souvent ont leur réponse dans l'histoire, mais faut-il encore se donner la peine de regarder derrière soi, sans pour autant être passéiste. La devise de la Marine nationale, incontournable, se lit quotidiennement sur les superstructures de ses bâtiments et il m'a paru utile d'en approfondir la signification en ces périodes de réflexion.

Honneur
      L'honneur défendant des actes que la loi tolère, c'est le sentiment que l'on a de sa propre dignité et la considération, l'estime manifestée à l'égard d'une personne. C'est d'abord la fierté vis-à-vis de soi et des autres. C'est ensuite la qualité qui nous porte à faire des actions nobles et généreuses, c'est le moteur de la vertu, du courage, voire du talent. Il n'y a rien à craindre d'un homme d'honneur, il ne sait commettre une mauvaise action.

Patrie
      N'a de sens que si elle est soutenue par un patriotisme de bonne mesure. Normalement, c'est le sentiment partagé d'appartenance à un même pays qui doit renforcer l'unité sur la base de valeurs communes. Il doit conduire à ressentir de l'amour et de la fierté pour sa patrie. Pour un militaire ce doit être le sens moral qui le pousse à combattre pour défendre son pays. Le patriotisme n'a-t-il pas trouvé sa consécration pendant la Révolution avec l'idée de Nation Souveraine, lorsque celle-ci était menacée par les coalitions étrangères? Si la patrie est naturellement le pays d'où l'on est originaire, dont on est citoyen, ne pourrait-on pas abonder dans le sens de Marcus Pacuvius qui écrivait deux siècles avant notre ère : «Où l'on est bien, là est la Patrie».

Valeur
      C'est l'appréciation de la qualité d'une chose, d'une personne. C'est la référence morale ou sociale d'un groupe d'humains donné à une époque donnée. Ce peut être la mesure de l'importance, de l’intérêt d'un être, d'une chose, d'une idée suivant l'estimation qu'on peut en faire ou l'estime qu'on lui porte. Dans les armées, c'est la vertu qui consiste à s'exposer courageusement à tous les périls de la guerre avec force et courage.

Discipline
      Elle se compose de règles de conduite qui s'imposent dans le but de régir une collectivité, un groupe, afin d'en assurer son bon fonctionnement. Cela induit une obéissance rigoureuse aux règlements qui en découlent, surtout dans l'institution militaire. Le philosophe Roger Caillois a écrit : «Tout pouvoir vient d'une discipline et se corrompt dès qu'on en néglige les contraintes», et Jean Guitton, comme en écho : «Toutes les époques ont leurs lacunes et leurs erreurs. Le défaut majeur de la nôtre est la confusion et le renversement des valeurs. ».

      Ces quatre mots, fortement chargés de sens, affichés au front des équipages sur tous les bâtiments de la Marine nationale, ont imprégné de leur force les officiers de Marine de réserve que nous sommes.
Ils sont de fait, par les fondamentaux qu'ils portent, au cœur du débat qui nous anime aujourd'hui et pourraient bien apporter un éclairage propre à nous soulager de nos doutes et de nos incertitudes.
Alain Geiss
Président de l’Association des officiers de réserve de l’armée de mer
***
Paru dans Marine, le Bulletin de l’ACORAM N° 226

ACORAM
Roger Caillois
Retour