http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Naître ou ne pas naître
ou
la guerre des idées
09/06/2010
       Comme je le montre au premier chapitre de mon livre « Lettres à mes petits enfants sur des sujets qui fâchent », nous sommes en pleine guerre des idées.
       Certains en doutaient mais on vient encore d’en avoir la preuve cette semaine.

       On sait le tabou que représentent désormais certaines questions de société.
Au nom du politiquement correct, plus question de porter un jugement, entre autres, sur l’immigration ou l’homosexualité… De même est bannie toute mise en cause de la Loi sur l’avortement, votée pour faire face à des situations de femmes en grande détresse et dévoyée depuis pour aboutir au sacrifice de dizaines de milliers d’innocents tous les ans.
Ce, au nom de la liberté !

       Ce problème, et tous ceux qui tournent autour du respect de la vie, faisaient l’objet de la tournée bioéthique nationale de nos amis de l'Alliance pour les droits de la vie (ADV), qui s'est déroulée du 17 mai au 2 juin sur le thème «Naître ou ne pas naître, de l'avortement au bébé à tout prix».

       Cette tournée a exaspéré certains de nos adversaires idéologiques qui se sont arrangés pour saboter indirectement les deux réunions planifiées à Reims, le 26 mai, et à Rouen, le 31 mai.
       Sans doute objet de pressions menaçantes de la part d’un collectif favorable à l’avortement, les directeurs des «grandes écoles» qui avaient accepté depuis deux mois de louer une salle de conférence à l’ADV ont annulé au dernier moment leur engagement.

       Heureusement, dans ces deux cas, les organisateurs ont pu trouver in extremis un local de remplacement.

       Au total, la tournée de l’ADV a été un succès mais cette affaire, survenant après d’autres, démontre l’acharnement de ceux qui veulent mettre à bas nos valeurs les plus sacrées.

       Ils sont prêts, pour ce faire, à employer les méthodes éprouvées du temps du stalinisme, notamment l’intimidation.

       Ce qui se passe dans nos lieux de culte n’échappe pas à ce déchaînement de haine.
       A Bordeaux, le 26 mai , il a fallu faire appel à la police pour assurer la sécurité des fidèles lors d’une veillée de prière pour la vie, présidée par l’Archevêque...
***

       Dans ces attristantes conditions, les recommandations qui concluent le 1° chapitre de mon livre restent pleinement d’actualité:
  1. NOUS INFORMER
  2. NOUS FORMER
  3. NOUS RASSEMBLER
  4. OSER
C’est à dire
oser parfois dire « NON »
et oser toujours AFFIRMER NOS CONVICTIONS ,
et mener notre vie en conséquence.

Jean Delaunay             
***

Alliance pour les droits de la vie



Retour