http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Immeuble en fête
21/06/2006

      A l'instigation de la municipalité et d’associations de quartier, nous venons d’organiser la rencontre amicale des habitants de notre immeuble sur le thème : « Les anciens invitent les nouveaux arrivés ». C’était une première !

      Le résultat a été excellent : seule, une jeune étudiante en pleine période d'examens n'a pas répondu à l'invitation personnalisée qui avait été glissée dans sa boîte aux lettres, en plus de l’affiche collective apposée à l’entrée.

      Pour le reste, ce fut un peu comme le poème de Prévert (à l’exception du raton laveur)...
      La température fraîche interdisant le pique nique prévu dans la cour, les doyens du deuxième sur rue avaient ouvert leur appartement. Leur voisine, pourtant octogénaire, avait fourni le plat de résistance que l’apport des autres complétait agréablement. Le papetier du rez de chaussée s’était occupé de la décoration florale.
      Le célibataire du premier sur cour avait amené le vin. La veuve du 2° des cerises et la demoiselle du 3° le jus de fruit.
      Au bout d’un quart d’heure, des gens qui ne se saluaient pas la veille en se croisant dans l’escalier bavardaient comme de vieux amis.
      Il faut dire que la maman célibataire du quatrième avait amené son gamin d’un an : tout le monde l’a trouvé charmant et l’a bourré de gâteaux. C’est lui qui a fait le lien entre tous les adultes.
     A 22 H 30, il a fallu se séparer ( à regret ) mais un certain nombre de différents dus à des malentendus avaient été réglés. Des adresses avaient été échangées. Des propositions d’aide avaient été faites à un chômeur et à la jeune maman en difficulté... On s’est juré de recommencer l’année prochaine.

      Quant au rédacteur de ces lignes, il été initié, ce soir là, par un jeune voisin au montage d’une vidéo projection avec ses vieux films familiaux, ce qui a fait la joie de ses descendants, rassemblés 15 jours après, à l’occasion de ses noces d’or...
     Comme quoi le bonheur fait boule de neige !

      Pour revenir à notre immeuble, l’ambiance y a changé : les gens se sourient et se disent un mot en passant. C’est bien ce qui manque, hélas, dans trop de nos communautés…

      Incitons donc nos compatriotes à multiplier et à diversifier ce genre d’initiatives, y compris dans les bouchons, lors des grèves et autres désagréments collectifs.
     Elles sont susceptibles de contribuer, de proche en proche, à détendre l’atmosphère. Tout le monde y gagnera, y compris à l’échelon national !

Jean Delaunay

***
haut de la page
Retour