http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Esclavage, repentance et sinistrose française...
24/05/2006

Il faut rappeler 4 vérités, trop souvent, hélas, partiellement ou totalement occultées dans la plupart des grands médias français ( télévisions, radios, journaux et magazines ), et, malheureusement aussi dans les livres scolaires de nos enfants, et petits enfants… :

Le système de traite " triangulaire ", des 17° et 18° siècles, entre l'Europe, l'Afrique et le "Nouveau Monde " est, certes, tout à fait odieux, condamnable et très justement condamné par tout le monde (notamment par Jean Paul II ), mais il n'a été possible que par la volonté et l'action des potentats Noirs eux-mêmes, recherchant les esclaves à l'intérieur du pays et les vendant, sur les côtes africaines aux européens. - Cette traite est estimée par les historiens à environ 11 millions de victimes.

Cette action leur était d'autant plus facile qu'ils avaient, depuis longtemps, l'habitude de la traite des esclaves, à l'intérieur même de l'Afrique, entre les différents roitelets et tribus africaines, et ceci bien avant les débuts du système "triangulaire". Elle s'est d'ailleurs poursuivie après. - Les historiens s'accordent pour attribuer à cette traite africaine environ 14 millions de victimes.

En même temps, et là encore, dès le 7° siècle, donc bien avant la traite "triangulaire", et jusqu'à la fin du 19° siècle, s'est mis en place un système, autrement plus important et durable, de traite arabe et musulmane des Noirs d'Afrique, par razzias et caravanes à travers le Sahara et par mer, pour alimenter les pays d'Egypte, d'Afrique du Nord, de Turquie, de tout le Moyen Orient, et même l'Inde...
- N'oublions pas également qu'entre 1500 et 1800 des centaines de milliers de chrétiens originaires de France, d'Espagne et d'Italie, furent faits prisonniers par les pirates musulmans de la côte barbaresque et réduits en esclavage. Alger, Tunis et Tripoli étaient les trois centres principaux de ce sinistre commerce.
- Cette traite arabe et musulmane, qui s'est poursuivie jusqu'en 1920, est estimée par les historiens à au moins 17 millions de victimes
- Aucune repentance, à ce jour, ni des Chefs d'Etats, ni des hommes politiques, ni des médias, ni des Autorités Islamiques des pays concernés...

Enfin, cette traite d'esclaves continue encore malheureusement de nos jours dans un certain nombre de pays, comme le Soudan islamiste, et bien d'autres encore, en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie, avec notamment des trafics importants d'enfants. Selon l'UNICEF, au moins 8 millions d'enfants subissent actuellement dans le monde des formes d'esclavage, de prostitution ou d'exploitation comme travailleurs. Toujours selon l'UNICEF, rien qu'en Haïti, 300 000 enfants sont vendus, certains dès l'âge de 5 ans, comme domestiques ou travailleurs, par des familles pauvres. Sans oublier, les enfants volés ou vendus, pour la prostitution, dans certains pays d'Asie, et les centaines de milliers " d' enfants soldats ", notamment en Afrique...

Saisissons cette occasion pour toujours rechercher la vérité, la proclamer et dénoncer l'incitation à la mauvaise conscience qui fait malheureusement partie de l'actuelle sinistrose française...

Michel DIDIER
haut de la page
Retour