http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Crise économique et renouveau des Valeurs de vie
15/04/2009
      La crise que nous traversons crée beaucoup de souffrance mais provoque aussi le retour en force de vérités de bon sens, quelque peu oubliées au temps de la prospérité.

      La Bourse a baissé de moitié depuis deux ans entraînant une défiance sans précédent vis-à-vis de notre système économique. C'est que l'argent était devenu une fin en soi, déconnectée de la production de richesses. La bulle financière ayant éclaté, et par réaction en chaîne, des entreprises trop dépendantes du monde de la finance sont obligées de fermer leurs portes ou de licencier du personnel, entraînant leurs sous-traitants dans cette funeste spirale.
      L'abus de confiance de certains prêteurs à risques, appuyé sur l'excès de confiance de trop de leurs clients entraîne finalement une crise de confiance généralisée de la population. Elle contribue notamment à radicaliser les rapports sociaux, au risque de dégénérer au plan politique.
***
       Cela dit, cette conjoncture défavorable, due notamment à la montée du matérialisme qui nous avait envahis avec le progrès, redonne en même temps de la force et de l'actualité à ces Valeurs immatérielles que nous considérons comme les piliers de la société.
      Le courage, l'honnêteté, le sens des responsabilités, le goût de l’effort, la générosité, le civisme, le respect du sacré qui entraîne le respect des autres, l'attachement à la famille et à la cité, générateurs de solidarité…

      Si nous le voulons,
et si nos dirigeant le comprennent et font passer le message correspondant, avec la pédagogie nécessaire, la crise pourra avoir un effet bénéfique :
la morale reprendra sa place dans la société et irriguera à nouveau l'économie et les finances, ces réalités vitales mais actuellement maudites car le mal actuel est venu de leur dévoiement.

      Si nous le disons assez fort, on redécouvrira que c'est l'argent qui est au service de l'homme. Et un vieux principe (qui a fait sourire, pendant des années, les financiers téméraires) reprendra toute sa valeur: la gestion en bon père de famille du patrimoine dont il faut assurer la transmission.
***
      Mais, pour nous, le patrimoine ne se limite pas aux biens fonciers et aux comptes en banque.
       Beaucoup plus importante, nous paraît la transmission, en bons pères et mères de famille aussi, de tout ce qui donne un sens à notre vie.
      Nous ne répéterons jamais assez : les mesures techniques destinées à pallier la crise risquent d'être inopérantes si elles ne sont accompagnées d'un réensemencement des Valeurs Morales.
      Ce réensemencement, France-Valeurs est fière d’y contribuer modestement depuis 26 ans (et un peu triste d’avoir été aussi solitaire).
      Mais les regrets sont stériles, et la gravité de la crise est telle que la réserve est désormais coupable.
      Sachons faire entendre notre voix. La voix du retour des vraies Valeurs.
C’est celle de la survie.
Jean Delaunay            

***

Retour