http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
EDUCATION SEXUELLE ou EDUCATION à l’AMOUR ?
17/12/2008

La sexualité touche aux questions les plus intimes et les plus fondamentales de notre être : l’amour, le don de la vie, le sens de notre existence. C’est pourquoi c’est aussi le lieu des idéaux les plus forts, et des blessures les plus grandes.

Au risque d’être un peu accablé, il n’est pas inutile de donner quelques chiffres : Le SIDA ne fait qu’augmenter en France et dans le monde. Entre 100 000 et 140 000 personnes en France ont le VIH. Les autres maladies sexuellement transmissibles se développent depuis 2001 (syphilis, chlamydiae, papillomavirus…). L’âge des premiers rapports sexuels diminue, et il faut savoir que 30 à 40 % des premiers rapports sexuels ont lieu sous l’emprise de l’alcool, ce qui laisse supposer que le consentement n’est pas total... Le nombre d’IVG chez les mineures a augmenté de 30% en 5 ans (13 000 jeunes filles mineures ont subi un IVG en 2007). Il y a 220 000 IVG pour 750 000 naissances par an, et sur ces 220 000 femmes, 2/3 déclarent utiliser un moyen contraceptif. Un million 200 000 pilules du lendemain ont été vendues en un an.

Ces chiffres montrent bien qu’il y a plus qu’un problème de moyens, c’est un enjeu d’éducation. Les professionnels de santé et de l’éducation font le constat de l’échec des politiques actuelles d’éducation sexuelle, dont le message est basé uniquement sur des considérations techniques et sanitaires, et de gestion des « risques ».
D’ailleurs le discours change, et dans les circulaires officielles, il est maintenant question de respect, «d’esprit critique par rapport aux modèles sociaux véhiculés par les médias», de responsabilité». eduscol.education.fr/D0060/definition.htm

Mais où est-il question d’amour ? Nulle part. Il est dit implicitement aux jeunes : « Aimez-vous tant que vous voulez, mais protégez-vous ».

Quelle piètre vision de l’amour ! Comment aimer, tout en se protégeant de celui ou celle que l’on aime ?
Le don de la vie n’est-il qu’un « risque » ? On comprend que les jeunes soient désorientés !

L’éducation sexuelle est essentielle. Elle est d’abord du ressort des parents. Eux mieux que quiconque sauront dire à leurs enfants qu’ils sont beaux, parce que leur corps est une merveille, qu’ils sont aimés et que c’est l’amour de leurs parents qui les a fait naître. Les parents aideront l’enfant à comprendre la valeur de l’engagement, de la parole donnée, et de l’accord des paroles avec les actes. A l’adolescence, les parents ont parfois besoin de relais. Voici un exemple de ce que l’on peut faire dans des séances d’éducation affective. A un moment donné du parcours éducatif, on peut demander au groupe : « Et vous, si vous étiez tenté un jour d’avoir une relation sexuelle avec quelqu’un, dans quelles conditions aimeriez-vous que cela se passe ? » L’animateur fait réfléchir les jeunes et bien souvent, les réponses qui émergent sont du type : « il faut qu’on s’aime et que ce soit réciproque », « il faut que l’ on se soit dit notre amour », « il faut que l’on se connaisse bien », « il faut que l’on soit sûr de l’autre » , « on ne doit pas nous l’imposer», « on veut que cet amour dure toujours ». « Dans quel cadre pensez-vous que toutes ces conditions soient réunies ? » Réponse à faire découvrir : c’est bien dans le mariage ! Le mariage où l’on s’engage en effet dans un amour réciproque, libre, menant au don de soi total, y compris charnel, pour toute la vie ! Quand les jeunes prennent conscience de cela, ils sont libérés, libérés de la pression ambiante !

C’est tout le rôle de cette éducation : amener l’adolescent à se connaître lui-même et par rapport à l’autre sexe sur le plan anatomique, physiologique, psychologique, l’aider à comprendre quelles sont ses aspirations les plus profondes, à assumer ses choix de façon responsable. C’est un enjeu formidable, mais tellement libérateur et pacificateur !

Béatrice de Nazelle

(Animatrice de la pédagogie TeenSTAR )

TeenSTAR France/CEPP
86 rue Magenta, 92 600 Asnières
tel: 06 15 78 02 75
Site www.teenstarfrance.org

Retour