http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
God bless America !
05/11/2008

      L’élection présidentielle aux Etats-Unis, imminente, nous concerne aussi.

      D’abord sur un plan sentimental et à travers l’histoire. Un contingent de chez nous, avec La Fayette et Rochambeau, avait contribué par les armes à leur Indépendance. Par réciprocité, le Général Pershing est venu à notre secours en 1917 avec des milliers de Sammies qui ont renversé le rapport de forces et ont permis aux Alliés de gagner la guerre.
      Ma génération se souvient surtout qu’en 1944, les GI ont contribué de façon décisive à notre Libération. Avec les Britanniques, ils ont débarqué en force sur nos plages de Normandie et de Provence, y subissant de lourdes pertes et ont chassé les occupants de nos villes et de nos villages.
      Les troupes françaises (1ère Armée du Général de Lattre et 2ème DB de Leclerc) qui menaient le combat à leurs côtés étaient entièrement équipées de matériel US, transportées sur mer et soutenues sur terre par les Etats-Unis.
      Après la Guerre, le Plan Marshall a permis et hâté le relèvement économique de notre pays, grâce aux dollars américains. Pendant la Guerre Froide 1945/ 1989, c’est la puissance militaire des Etats-Unis qui a dissuadé l’URSS d’envahir l’Europe de l’ouest, comme certains de ses dirigeants en avaient, semble-t-il, l’intention.
      Tout cela, qu’il nous faut rappeler aux jeunes, doit nous maintenir dans un sentiment de reconnaissance vis-à-vis de nos amis d’Outre Atlantique.

      Quoi que nous pensions par ailleurs de certaines initiatives américaines de politique extérieure (interventions en Irak notamment), le destin de l’Amérique nous concerne aussi sur le plan matériel et surtout sur le plan politique.
      La crise boursière actuelle (partie des USA, faut-il le rappeler ?) nous prouve que quand ce grand pays s’enrhume, c’est tout l’Occident qui tousse… pour ne pas dire la planète toute entière... Quand le leader de la science et de l’économie tombe en panne, la contagion est inévitable : nous le constatons depuis deux mois.

      Plus profondément encore, c’est sur le plan politique et humain que nous destins sont liés. Par rapport à l’Afrique et à l’Asie, notamment, dont les cultures et les modes de pensée sont très différents des nôtres, nous, Européens, avons une grande connivence avec les Américains et nous pourrions dire, avec Kipling : « Nous sommes du même sang, vous et nous ! » Nous avons la même conception de l’homme et de la démocratie. Nous partageons les mêmes valeurs. Nos adversaires terroristes ne s’y trompent d’ailleurs pas car ils nous rangent dans le même camp.

      Pour toutes ces raisons et bien d’autres, nous avons tout intérêt à ce que le prochain Président des Etats-Unis soit à la hauteur de ses immenses responsabilités, vis-à-vis de ses concitoyens, comme à notre égard.

      Pour toutes ces raisons, répétons avec nos cousins du Nouveau Monde :

God bless América !

Jean Delaunay
***


Retour