http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
Introspection et anniversaire

21/05/2008
      Le week-end a été paisible. Le tumulte des dernières catastrophes s’étant un peu assourdi, on a pu faire le point. Dans nos billets, à défaut d’avoir été bons, parle-t-on assez des choses importantes ?
      Or, ce matin, scrutant l’actualité récente, je relève que nous avons occulté les 60 ans de l’existence d’Israël !

      Pourtant, un anniversaire, c’est important, et Israël pèse assez lourd dans les préoccupations géopolitiques et stratégiques de nos dirigeants pour que nous n’omettions pas d’en parler. Tentons de réparer l’oubli.
      Tout dire relèverait de la gageure. Quelques points cependant !
      Rappelons d’abord, qu’il y a 61 ans, après avoir « mariné » pendant des semaines au large des côtes palestiniennes, le bateau « Exodus » est refoulé manu militari par les anglais en Allemagne. Là bas, on débarque les 500 survivants de la Shoah ; on les embarque de force dans des trains… Direction : des camps, à nouveau !
       C’est l’image de trop, celle que ne supporteront ni l’opinion, ni l’ONU qui, quelques mois plus tard, au terme de sa résolution 181, proclame la création d’un Etat hébreux.
       Depuis, Israël, « le pays où coule le lait et le miel », a vu couler beaucoup de sang.
      Que de bombes, de cadavres et d’horreurs ! Que d’exactions commises pour et contre ce seul nom d’Israël ! Que de processus de paix avortés, de dirigeants assassinés ou emprisonnés ! Terre d’asile assurément mais théâtre aussi de la surenchère dans l’horreur.

      Pas question de prendre ici le parti de la Palestine ou d’Israël. Seulement on ne m’ôtera pas de la tête le fait que les palestiniens se sont faits dépouiller corps et biens... Que c’est un puissant travail de lobbying - amorcé dès la fin du 19ème siècle et qui atteindra son paroxysme pendant la seconde guerre mondiale- qui a abouti à la création d’un Etat Juif.
       Mais on ne me fera pas non plus oublier que ce peuple de persécutés méritait évidemment une terre et un endroit où panser ses plaies, si nombreuses. Assurer sa propre sécurité, exister à nouveau sur la terre qui lui était promise, voilà ce à quoi aspirait le peuple élu. Rien de plus légitime, vu de sa fenêtre !

       Au-delà des souffrances, des erreurs et des horreurs, Israël, après 60 ans, n’a pas à rougir de son bilan. Son économie est la plus brillante du proche Orient, son rayonnement culturel est indéniable, sa population est plus importante que ne l’auraient rêvés tous les sionistes. Malgré une crise certaine, le pays tient bon et amorce ses réformes.
       Subsiste encore et toujours LE problème de la Palestine. Alors que G.W.Bush quitte aujourd’hui le Proche-Orient sans annoncer de progrès concrets pour la paix, on a bien du mal à croire à une trêve prochaine. Trop de passions, de haine, d’amour et de déchirements vécus pour oublier. Si certains hommes peuvent pardonner, la terre, elle, ne se souvient !

« Ce qui nous a manqué ce n’est pas le cœur mais la tête » disait Renan à propos de l’Algérie.
      Que ceux qui ont foi en la réconciliation et veulent la mettre en œuvre n’oublient ni la raison ni la générosité.
      Une paix durable serait un beau cadeau d’anniversaire pour Israël et pour le monde.
Matthieu
Etudiant
***
haut de la page
Retour