http://www.francevaleurs.org

Le billet de la semaine
Retour
L'enfant-roi: trois visages
19/12/2007
       Je suis l’heureux grand-père de 11 petitsenfants (plus 3 « valeurs ajoutées ») et arrière grand père de 7 bébés, le 8ème est annoncé. Je vérifie à chaque naissance, avec Victor Hugo, que lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris
       Je me réjouis de contempler le bonheur qu’éprouve chaque maman venant de mettre au monde un être neuf né de sa chair… De lire, sur les deux visages d’un couple, le légitime émerveillement devant leur nouveau-né… Ma femme et moi, nous exultons à chaque nouvelle naissance. Elle nous fait nous prolonger un peu sur cette terre en nous donnant quelqu’un de plus à aimer. Oui, pour nous, chaque enfant est un petit roi. Sa venue est un honneur et un cadeau. Il est unique et son destin est un mystère.
       Je sais bien qu’il existe un autre visage, moins sympathique, de l’enfant-roi tel qu’il règne dans certaines familles. Tout s’articule autour de lui. Il risque donc de devenir vite exigeant, voire égoïste. Plus que ses copains élevés dans une famille nombreuse, celui-là a besoin de découvrir comment l’on trouve son bonheur en se donnant et en servant. C’est vital pour lui !
       Le troisième, c’est celui que les Chrétiens célèbrent à Noël. C’est celui de Dieu venu sur la terre pour partager notre condition humaine, pour nous annoncer sa Bonne Nouvelle, pour nous sauver. Il a voulu venir sous la forme d’un bébé d’émigrant, né dans une étable, menacé dès ses premières heures mais reconnu à la fois par de simples bergers et par de riches savants venus de loin, attirés par son étoile.

       C’est autour de ce Visage là et du premier, tout simple, que s’exprime le mieux la joie de Noël, une joie pure que ce billet voudrait contribuer à faire rayonner auprès des visiteurs du Site de France-Valeurs
Jean Delaunay

haut de la page
Retour